Ouvrir le menu principal

Tarpon Springs

ville du comté de Pinellas, Floride, États-Unis
Tarpon Springs
Tarpon Springs hist dist sign01.jpg
Géographie
Pays
État
Comté
Superficie
44,76 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
7 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Pinellas County Florida Incorporated and Unincorporated areas Tarpon Springs Highlighted.svg
Démographie
Population
23 484 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
524,7 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Jumelage
Larnaca Municipality (d) (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
34688–34689Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
12-71150Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
TGN
Indicatif téléphonique
727Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Tarpon Springs est une ville américaine située dans le comté de Pinellas, dans l’État de la Floride. Selon le recensement de 2004, sa population s’élève à 22 554 habitants. Elle présente la particularité d'être la ville américaine possédant la plus importante proportion d'habitants d'origine grecque en raison d'une importante immigration des pêcheurs d'éponges des îles du Dodécanèse dès le début du XXe siècle. C'est pourquoi on la surnomme la « capitale américaine des éponges ».

Sommaire

HistoireModifier

 
Danses grecques à Tarpon Springs dans les années 1960.

La croissance de la ville de Tarpon Springs date de 1890 lorsque John K. Cheyney crée la première industrie de pêche d'éponges naturelles provenant de la baie de Tampa. Avec l'aide de John Cocoris, un émigrant grec, qui introduit en 1905 la technique de la plongée des pêcheurs d'éponges des îles du Dodécanèse cette industrie devient florissante et attire des milliers de grecs en provenance des îles de Kalymnos, Symi, Chalki principalement. En 1947, la prolifération d'algues rouges, l'apparition d'une maladie qui s'attaqua aux éponges de la région, la préférence américaine pour les éponges synthétiques et la concurrence des pêcheurs d'éponges méditerranéens entraînent la chute brutale de cette activité et les plongeurs se tournent dès lors vers une activité traditionnelle de pêche de poissons et de crevettes. À la fin des années 1980, une petite activité de pêche d'éponges reprend et subsiste toujours avec un pic de production en 2007, représentant un revenu annuel de sept millions de dollars.

En 2007, Tarpon Springs réalise son jumelage avec les îles de Kalymnos, Chalki et Symi honorant ainsi son passé lié aux immigrants venus du Dodécanèse.

DémographieModifier

Historique des recensements
Ann. Pop.
1890327
1900541 +65,44 %
19102 212 +308,87 %
19202 105 -4,84 %
19303 414 +62,19 %
19403 402 -0,35 %
19504 323 +27,07 %
19606 768 +56,56 %
19707 118 +5,17 %
198013 251 +86,16 %
199017 906 +35,13 %
200021 003 +17,3 %
201023 484 +11,81 %
Est. 201725 331 +7,86 %
Composition de la population en % (2010)[1],[2]
Groupe Tarpon Springs   Floride   États-Unis
Blancs 88,1 75,0 72,4
Afro-Américains 6,4 16,0 12,6
Métis 2,1 2,5 2,9
Autres 1,7 3,6 6,2
Asiatiques 1,4 2,4 4,8
Amérindiens 0,3 0,4 0,9
Total 100 100 100
Latino-Américains 7,3 22,5 17,37

Selon l'American Community Survey, pour la période 2001-2015, 81,37 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 6,55 % déclare parler le grec, 4,94 % l'espagnol, 1,29 % l'allemand, 0,87 % le serbo-croate, 0,69 % le français, 0,68 % le portugais et 3,63 % une autre langue[3].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :