Ouvrir le menu principal

Taravai
Taravai vue depuis le lagon.
Taravai vue depuis le lagon.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Îles Gambier
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 23° 08′ 12″ S, 135° 01′ 33″ O
Superficie 5,7 km2
Point culminant Maunga Roimata (256 m)
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
Démographie
Population hab. (2017[1])
Densité 1,4 hab./km2
Plus grande ville Agakono
Autres informations
Découverte 1797
Fuseau horaire UTC-9

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Taravai
Taravai
Îles en France

Taravai est une île située dans les Îles Gambier en Polynésie française. C'est la deuxième plus importante par sa superficie

Sommaire

GéographieModifier

De forme triangulaire, Taravai est située au sud-ouest à 2 km de Mangareva et 80 m au nord de l'île de Agakauitai. Taravai a une superficie de 5,7 km2 et culmine à 256 m. L'île comporte près de dix baies dont les plus importantes sont Agakono, Agakau-i-tai et Aga-nui. Elle possède également de nombreuses grottes pour la plupart inexploré dû à une difficultés d'accessibilité.

Le petit hameau de Agakono ne compte qu'une poignée d'habitants aujourd'hui, à une certaine époque il y avait 5 000 personnes[réf. nécessaire].

HistoireModifier

Comme l'ensemble de l'archipel des Gambier, Taravai a été découverte par le navigateur anglais James Wilson en 1797. L'île comptait autrefois des villages dont l'ensemble de ses baies. Selon des recherches archéologiques effectué en 2011 la baie d'Onemea serait la première baie des Gambier découverte par les Polynésiens.

ÉconomieModifier

Les principales ressources de la faible population de Taravai sont majoritairement l'agriculture vivrière, qui dépend notamment de récolte d'eau de pluie et d'une électricité solaire produite grâce à des panneaux photovoltaïques. L'île, qui déploie une végétation luxuriante, possède des exploitations de caféiers, des plants arabica devenu aujourd'hui pour la plupart sauvages et qui autrefois était la principale ressources économiques de l'île lorsque les habitants les échangeaient avec les navires de marins de passage. Contrairement à ses îles voisines des Gambier, Taravai ne pratique pas de perliculture. Chèvres, cochons et bovins sauvages sont nombreux sur l'île, qui leurs est un habitat et un environnement propice.

D'un point de vue touristique, elle est également moins visitée mais cependant constitue un havre pour les bateaux de plaisance qui s'y abritent souvent lors de la saison cyclonique en Polynésie.

CultureModifier

Taravai abrite l'église Saint-Gabriel achevée en 1868 par la Mission catholique[Laquelle ?] menée par Honoré Laval. L'île possède également des ruines archéologiques de Missionnaires.

Notes et référencesModifier