Ouvrir le menu principal

Mutiny de Tampa Bay

(Redirigé depuis Tampa Bay Mutiny)
Mutiny de Tampa Bay
Logo du
Généralités
Nom complet Tampa Bay Mutiny
Surnoms Mutiny
Fondation 1995
Disparition 2001
Statut professionnel 1996-2001
Couleurs Bleu
Stade Raymond James Stadium
(65 857 places)
Joueur le plus capé Drapeau : États-Unis Steve Ralston (194)
Meilleur buteur Drapeau : États-Unis Roy Lassiter (44)[1]
Palmarès principal
National[2] MLS Supporters' Shield (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Le Mutiny de Tampa Bay (en anglais : Tampa Bay Mutiny) est un ancien club franchisé de soccer basé à Tampa, en Floride. Fondé en 1995, il a évolué en Major League Soccer entre 1996 et 2001.

HistoireModifier

Les débuts prometteursModifier

En 1994, la Major League Soccer nouvellement fondée annonce vouloir installer une franchise dans l'aire urbaine de la baie de Tampa[D 1]. Avec le succès des Rowdies de Tampa Bay en North American Soccer League, les dirigeants de la ligue considèrent la région de Tampa comme une zone fertile pour la MLS[D 2].

Comme le Burn de Dallas et le Clash de San José, le Mutiny est la propriété de la MLS, cette dernière ayant l'espoir de pouvoir trouver des investisseurs privés locaux[D 3].

Dès sa première saison, Tampa Bay s'illustre par la signature de joueurs talentueux comme Carlos Valderrama, Roy Lassiter et Martín Vásquez[D 4]. La franchise connaît une saison 1996 exceptionnelle avec un succès immédiat en saison régulière qui permet de remporter le MLS Supporters' Shield. Malheureusement, le parcours intéressant se termine en finale de conférence contre le D.C. United, futur vainqueur de la première édition du nouveau championnat professionnel. Carlos Valderrama est récompensé avec le trophée du meilleur joueur de MLS et Roy Lassiter est couronné MLS Golden Boot en tant que meilleur buteur en saison régulière avec vingt-sept réalisations[D 5]. La saison 1997 est plus nuancée avec une deuxième place dans la conférence mais une élimination précoce en demi-finale de conférence.

Le stade et les difficultés financièresModifier

En 1998, la municipalité de Tampa fait fermer le Tampa Stadium pour une démolition l'année suivante. Le Mutiny est donc contraint de déménager au nouveau Raymond James Stadium à compter de la saison 1999 avec un bail de location moins bénéfique pour la jeune franchise[3]. Dans le même temps, le club voit ses affluences aux guichets diminuer ce qui limite les revenus les jours de matchs. Ces revenus sont très largement absorbés par le bail du stade qui revient aux Buccaneers de Tampa Bay, propriétaires du stade. Cette situation n'est alors pas favorable à l'arrivée d'investisseurs locaux[D 6].

En 2001, les affluences sont sous le seuil de 11 000 spectateurs par rencontre, parmi les pires dans la ligue[D 7]. Face à des pertes se chiffrant à plus de deux millions de dollars par année, la MLS demande à Malcolm Glazer et sa famille, propriétaires des Buccaneers qui évoluent en National Football League, de racheter le Mutiny pour essuyer les pertes financières. Après réflexion, la famille Glazer décline l'offre, ne laissant pas d'autre choix à la ligue que de faire cesser les activités de sa franchise de Tampa Bay, en même temps que sa voisine floridienne du Fusion de Miami, en janvier 2002[4].

Palmarès et recordsModifier

PalmarèsModifier

Palmarès du Mutiny de Tampa Bay
Compétitions nationales Trophées mineurs
  • Copa de Puerto Rico (1) :
    • Vainqueur : 2000

Bilan par saisonModifier

Saison Saison régulière Position Coupe MLS US Open Cup Coupe des champions
CONCACAF
Affl. moy.
saison régulière
Affl. moy.
séries éliminat.
M V N D BP BC Pts Conf. Ligue
1996 32 20 [note 1] 12 66 51 58 1er/5 1er/10 Finale de conférence Quart de finale Non qualifié 11 679 9 740
1997 32 17 [note 1] 15 60 45 45 2e/5 3e/10 Demi-finale de conférence Quart de finale Non qualifié 11 333 8 272
1998 32 12 [note 1] 20 46 57 34 5e/6 9e/12 Non qualifié Quart de finale Non qualifié 10 312 N/Q
1999 32 14 [note 1] 18 51 50 32 3e/6 7e/12 Demi-finale de conférence Quart de finale Non qualifié 13 106 14 392
2000 32 16 4 12 62 50 52 2e/4 4e/12 Quart de finale Huitièmes de finale Non qualifié 9 452 5 583
2001 27[note 2] 4 2 21 32 68 14 4e/4 12e/12 Non qualifié Deuxième tour Non qualifié 10 479 N/Q

Meilleurs buteurs par saisonModifier

Saison Meilleurs buteurs
Joueurs Buts
1996   Roy Lassiter 34
1997   Roy Lassiter 10
  Gilmar
1998   Mauricio Ramos 10
1999   Musa Shannon 14
2000   Mamadou Diallo 29
2001   Mamadou Diallo 10

EntraîneursModifier

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club de 1996 à 2001.

Statistiques des entraîneurs du Mutiny de Tampa Bay (au 15 novembre 2019)[5]
Rang Entraîneur Nationalité Début Fin Matchs Victoires Nuls Défaites % victoires Palmarès
1 Thomas Rongen   Pays-Bas Début 1996 5 novembre 1996 38 21 4 13 55.26% 1x MLS Supporters' Shield (1996)
2 John Kowalski   États-Unis 15 novembre 1996[6] 8 juin 1998 51 18 7 26 35.29%
3 Tim Hankinson   États-Unis 8 juin 1998 17 octobre 2000 91 35 21 35 38.46%
4 Alfonso Mondelo   Espagne 6 décembre 2000[7] 5 juillet 2001 17 3 1 13 17.65%
5 Perry Van der Beck   États-Unis 5 juillet 2001 8 janvier 2002 11 1 1 9 9.09%

StadesModifier

Joueurs marquantsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a b c et d Jusqu'en 1999, un résultat nul n'est pas accepté par la MLS et une série de tirs au but est alors organisée pour départager les deux équipes.
  2. En raison des attentats du 11 septembre 2001, les dernières rencontres de la saison régulière ne sont pas jouées.

RéférencesModifier

  1. (en) « Tampa Bay Mutiny All-time Stats », sur soccerstats.us
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  3. (en) Rodney Page, Mutiny renews lease at RJS, Tampa Bay Times, 22 mai 2001
  4. (en) Rodney Page, MLS folds Mutiny, Tampa Bay Times, 9 janvier 2002
  5. Historique des entraîneurs du Mutiny de Tampa Bay sur footballdatabase.eu
  6. (en) MLS: Mutiny name Kowalski head coach, Soccer America, 15 novembre 1996
  7. (en) PLUS: SOCCER; Manchester United Blanks Sturm Graz, New York Times, 7 décembre 2000

Long-Range Goals: The Success Story of Major League SoccerModifier

  1. Dure 2010, p. 15.
  2. Dure 2010, p. 130.
  3. Dure 2010, p. 16 et 130.
  4. Dure 2010, p. 18 et 24.
  5. Dure 2010, p. 38.
  6. Dure 2010, p. 129-130.
  7. Dure 2010, p. 129.

AnnexeModifier

BibliographieModifier

  • (en) Beau Dure, Long-Range Goals: The Success Story of Major League Soccer, Potomac Books, , relié (ISBN 1597975095).