Tambour (mémoire)

En informatique, un tambour est une mémoire de masse magnétique où les pistes sont placées côte à côte sur un cylindre ferromagnétique et défini par la position de chaque tête de lecture/écriture.

Mémoire à tambour d'un ordinateur polonais ZAM-41.

Architecture et caractéristiquesModifier

Le tambour possédant une tête de lecture/écriture par piste cela limite physiquement le nombre de pistes d'un tambour[1].

La capacité de stockage par unité de volume est faible mais, l'absence de mouvement des têtes rendait le temps d'accès moyen bien plus court que celui des disques durs à têtes mobiles de l'époque[a]. De ce fait, les tambours étaient des mémoires de masse de choix pour les systèmes à mémoire virtuelle[b].

Les premiers modèles de tambours mesuraient jusqu'à un mètre de longueur.

UtilisationModifier

  • L'IBM 701 en avait un pouvant stocker 82 920 chiffres[2].

DisparitionModifier

Cette technologie a été rendue obsolète par le perfectionnement des disques durs à têtes mobiles, entre autres en matière de capacité mais aussi de vitesse. Les SSD ont rendu ces denier peu performants en termes de vitesse mais inégalé en termes de capacité.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les têtes étant fixes, le temps de déplacement de celles-ci est toujours égal à 0 s, mais le temps d’accès moyen égal à une demi rotation.
  2. Une réminiscence de cette époque se retrouve toujours dans les systèmes Unix où l'accès à la mémoire de swap se fait par le pseudo pilote de périphérique « /dev/drum ».

RéférencesModifier

  1. Les tambours magnétiques, sur feb-patrimoine.com, consulté le 29 novembre 2016.
  2. IBM 700 series, sur le site ibm.com, consulté le 2 décembre 2015

Articles connexesModifier