Takafumi Horie
Horie Takafumi in Niconico Live 20130403.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
YameVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
堀江 貴文Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université de Tokyo
Q11369516 (depuis )
University of Tokyo Graduate School of Arts and Sciences · College of Liberal Arts (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Site web

Takafumi Horie (堀江貴文 Horie Takafumi, 29 octobre 1972 à Yame, préfecture de Fukuoka - ) est un homme d'affaires japonais.

BiographieModifier

En janvier 2006, il fait l'objet d'une enquête à la suite d'une manipulation boursière qui impliquerait l'entreprise qu'il a fondé, Livedoor. Cette enquête a incité plusieurs petits actionnaires de Livedoor à vendre le titre immédiatement, ce qui a causé une panne importante de la bourse de Tokyo[1]. Il est incarcéré le 23 janvier et, le lendemain, annonce sa démission de PDG de Livedoor. En avril 2006, il est libéré sous caution.

Son procès débute le 4 septembre 2006 devant le tribunal de Tokyo. Dès la première journée, Horie clame son innocence : « Je n'ai jamais commis de tels actes et ne les ai pas non plus ordonnés. Je déplore ma mise en accusation ». Vingt-six audiences sont prévues sur une période de trois mois, jusqu'au 28 novembre. Le verdict est attendu en février 2007. Horie risque cinq ans de prison et une amende de cinq millions de yens (35 000 euros). Le 15 décembre 2006, il décrit au Financial Times le Japon, les bureaucrates, et les médias « contrôleur de la pensée » d'avoir provoqué sa chute[2]. En mars 2007, il est reconnu coupable et est condamné à deux ans et demi de prison[3]. Il sort de prison en mars 2013, après avoir passé 21 mois derrière les barreaux[4].

En 2003, il fonde Interstellar Technology (en), une société voulant envoyer un mini-lanceur dans l’espace. Celle-ci, qui n’a désormais plus de lien avec son fondateur, à réussi son premier lancement au dessus de la ligne de Kármán le 3 mai 2019[5].

Notes et référencesModifier

  1. Japon - La Bourse de Tokyo étale un effarant manque d'expérience, AFP sur Le Devoir.com, Wayback Machine
  2. « http://au.news.yahoo.com/061215/19/11sbz.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. (en) Norimitsu Onishi, « Livedoor tycoon gets jail term for fraud », sur The New York Times, (consulté le 19 janvier 2020).
  4. (en) Alexander Martin, « Japan’s IT Badboy ‘Horiemon’ Released on Parole », sur The Wall Street Journal, (consulté le 19 janvier 2020).
  5. « Momo : la fusée d'Interstellar Technologies atteint l'espace après deux échecs », sur www.generation-nt.com, (consulté le 7 août 2019).

Liens externesModifier