Syndicat national des entreprises gaies

ENIPSE

Le Syndicat national des entreprises gaies (ou SNEG), devient l'ENIPSE en 2013. À l'origine l'association créé en 1990 regroupe une partie des entreprises de la communauté homosexuelle. C'est une association loi de 1901.

Ses activités étaient divisées en deux départements :

  • SNEG Syndicat, spécialisé dans le conseil à la création et la gestion des entreprises dont les services sont destinés à la communauté homosexuelle.
  • SNEG Prévention, spécialisé dans la lutte et la prévention contre le SIDA.

HistoireModifier

L'association historique « LE SNEG » a été créée en 1990 par Bernard Bousset soutenue par d’autres exploitants militants. Les présidents successifs ont été, Jean-François Chassagne, Gérard Siad, Frédéric Dupont et aujourd'hui Danièle Pozza.

Tandis que l’épidémie de sida faisait des ravages, il était encore interdit en France de distribuer des préservatifs et des documents de prévention dans les commerces. Accompagné d’une poignée de militants gays, commerçants et acteurs associatifs, Bernard Bousset interpelle alors les pouvoirs publics afin d’obtenir l’autorisation de mettre en place, sans craindre ni verbalisation, ni fermeture administrative, la distribution de préservatifs et de documents de prévention adaptés à la communauté homosexuelle. Le , grâce aux actions de Bernard Bousset, est signée une circulaire interministérielle permettant la mise en place de la prévention dans les établissements commerciaux de la communauté gay, mais aussi bien au-delà.

L'Assemblée générale extraordinaire du décide de la séparation juridique des deux pôles d’action du SNEG (Pôle prévention et Pôle syndicat) en deux entités juridiques : SNEG & Co et « ENIPSE » : Équipe nationale d’intervention en prévention et santé pour les entreprises. Cette dernière incarne l'association historique et ne conserve que l’activité liée à la prévention et à la santé communautaire. L’activité syndicale est transférée à une nouvelle association (créée préalablement en ) enregistrée en tant que syndicat professionnel no 21039 sous le régime de la loi du 21 mars 1884 et portant le nom « SNEG & CO ». Les deux entités constituées en structures juridiques différentes gardent des liens de collaboration.

OrganisationModifier

Le Conseil d’administration de l’ENIPSE est composé d’au moins neuf administrateurs élus pour quatre années, dont un réservé à Bernard Bousset, membre de droit. L’ensemble de ce collège est bénévole.

Depuis la création la structure devenue ENIPSE, les exploitants ont pris en charge financièrement plus de 100 millions de préservatifs auprès d'une centrale d’achats (aujourd’hui cogérée par les deux structures). Ce partenariat a permis la diffusion de plus de 9 millions de documents de prévention et la structure a créé 69 campagnes de prévention ! Des milliers d’heures d’interventions en prévention dans les lieux festifs commerciaux partenaires partout en France. Cette expérience acquise de l’association SNEG, aujourd’hui ENIPSE, en matière de prévention du VIH et des autres infections sexuellement transmissibles et dans la promotion de la santé auprès des populations fréquentant les établissements LGBT est reconnue par le monde associatif et institutionnel VIH. Cela a permis à la structure un transfert de compétences vers des établissements commerciaux n’ayant pas nécessairement une activité dédiée à une population strictement LGBT, mais avec des besoins en matière de santé liés (ou non) à la sexualité rattachés à l’univers festif de l’ensemble des établissements festifs en France.

Lien externeModifier