Ouvrir le menu principal
Svādhiṣṭhāna a six pétales et un croissant de lune.

Svadhishthana (sanskrit, Svādhiṣṭhāna selon IAST qui signifie « le Siège du soi »)[1] est le deuxième des sept chakra majeurs du tantrisme hindou et plus particulièrement du Haṭhayoga.

Sommaire

LocalisationModifier

Svādhiṣṭhāna est placé au début de la colonne vertébrale, au niveau du coccyx. Son kshetram est l'os du pubis.

ReprésentationModifier

Ce chakra est représenté comme une roue ayant six pétales avec un croissant de lune intérieur. Cela est dû à son lien avec Bindu visarga, le « huitième » chakra. Sa couleur peut être le noir, mais le plus souvent l'orange foncé. Deux autres lotus de huit pétales chacun se situent à l'intérieur de svādhiṣṭhāna. Un crocodile est l'animal de ce confluent énergétique.

Bija mantraModifier

Le bija mantra de ce chakra est « vam ». Six autres syllabes hindous sont associées à chaque pétale de cette roue : bam, bham, mam, yam, ram, lam.

FonctionModifier

Svādhiṣṭhāna est relié aux différents saṃskāra, aux différentes émotions que l'on peut vivre, et que véhicule le corps. Le karma, et l'inconscient y sont liés. L'eau est l'élément de cette cakra, le sens attribué est le goût[1] (jihvā associée à rasa).

 
Swadhisthana chakra avec l'océan de samskara, la Lune rappelant bindu visarga, les étoiles et le ciel de anahata chakra.

Comparaison avec les autres religionsModifier

  • Dans le bouddhisme tibétain et le Vajrayana, ce chakra est appelé la place secrète. Celui-ci est composé de 32 rayons rouges[2].
  • Dans la kabbale, ce cakra est comparé à Sephira Yesod (en), et sa fonction est de redistribuer les différentes énergies humaines et subtiles.

SourceModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. Geshe Kelsang Gyatso. Tantric Grounds and Paths

Voir aussiModifier