Sur la piste de l'Oregon

film sorti en 1956
(Redirigé depuis Sur la piste de l'Orégon)
Sur la piste de l'Oregon
Titre original Westward Ho, the Wagons!
Réalisation William Beaudine
Scénario Thomas W. Blackburn
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 90 min.
Sortie 1956


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sur la piste de l'Oregon (Westward Ho, the Wagons!) est un film américain de William Beaudine sorti en 1956 adapté du roman Children of the Covered Wagon de Mary Jane Carr.

SynopsisModifier

En 1846, un convoi de pionniers se met en route vers l'Oregon. Le leader de ce petit groupe est apparemment James Stephen, qui a déjà fait le voyage et emmène maintenant sa famille. John Grayson, surnommé Doc parce qu'il rêve de devenir médecin, semble cependant être le vrai chef du convoi.

En butte au mauvais temps et à des raids de la part des Pawnees qui dispersent plusieurs de leurs chevaux, les pionniers se rendent compte qu'ils ne pourront atteindre l'Oregon en suivant l'itinéraire prévu. Lors d'une halte au Fort Laramie, les enfants des pionniers se lient d'amitié avec des enfants Sioux. Doc Grayson soigne le fils de leur chef, blessé dans un accident, et le remet sur pied. Reconnaissants, les guerriers Sioux escortent les pionniers à travers le territoire des Pawnees, leur permettant d'arriver sans encombre en Oregon.

Fiche techniqueModifier

Sauf mention contraire, les informations proviennent des sources suivantes : Leonard Maltin[2], IMDb[3]

DistributionModifier

Source : Leonard Maltin[2] et IMDb[3]

Sorties cinémaModifier

Sauf mention contraire, les informations suivantes sont issues de l'Internet Movie Database[4].

Origine et productionModifier

Le film tente de faire perdurer le succès de la série Davy Crockett avec la promotion de cinq des chansons du film à l'instar de ce qui avait été fait sur la série mais aussi avec la participation de l'acteur Jeff York (interprète de Mike Fink) et du scénariste Tom Blackburn[5].

La séquence de l'attaque des indiens occupe une grande partie du film et a été filmée par le réalisateur de la seconde équipe, Yakima Canutt[1]. Elle comprend plusieurs scènes en gros plan mais pas ou peu de vue globale[1] malgré l'usage du CinemaScope. Les vues panoramiques et les scènes en extérieur ont été tournées en hiver dans la propriété de Janss nommée Conejo Ranch dans la Vallée de Conejo près de Thousand Oaks[5],[6]. L'assistant réalisateur William Beaudine Jr. se souvient que le site, depuis converti en résidences d'habitation, ressemblait alors aux vallées du Wyoming[5]. Il indique aussi que les scènes avec des chariots rassemblés en rond devaient être tournées en intérieur dans les studios Disney de Burbank afin d'éviter les mauvaises conditions climatiques mais le temps sec a permis de les faire sur site[5]. Seuls quelques tableaux peints par Peter Ellenshaw en arrière champ ont été utilisés pour les vues dégagées[5].

Sur la piste de l'Oregon est le premier film des studios Disney dont la bande originale a été publiée par Disneyland Records[7], les précédents disques étant des ressorties ou des productions télévisuelles. Jimmy Johnson a proposé d'inclure la chanson Wringle Wrangle de Stan Jones, interprétée par Fess Parker chevauchant un cheval[7],[6]. La pochette du disque a été illustrée par Peter Ellenshaw et le disque comprenait 6 chansons et plusieurs musiques instrumentales[7].

Sortie et accueilModifier

Juste avant la sortie du film, l'émission Walt Disney Presents (sur ABC) du est consacrée à la promotion du film avec un film intitulé Along the Oregon Trail[6],[8]. À la sortie du film, l'un des principaux intérêts était la participation de plusieurs jeunes acteurs issus de l'émission The Mickey Mouse Club surnommés Mouseketeers[5],[6] : Doreen Tracey, Cubby O'Brien, Tommy Cole, Karen Pendleton et David Stollery (qui jouait dans la série The Adventures of Spin and Marty).

Par la suite il a été diffusé à la télévision dans l'émission Walt Disney Presents diffusée sur ABC en deux épisodes, le et le [9]. Le film est sorti en vidéo en 1986[6].

AnalyseModifier

Selon Leonard Maltin, le film est agréable à regarder malgré sa longueur de 90 minutes mais reste avant tout une collection de situations liées par des chansons de western sans avoir d'unité forte[1]. La scène de l'attaque des indiens souffre du manque de point de vue globale pour apprécier l'ensemble de la situation ce qui fait que, selon Maltin, elle « tombe à plat »[1]. Maltin s'interroge sur les raisons pour lesquelles Walt Disney a choisi de faire de ce film sans scénario solide qui sans la présence de Fess Parker et des Mouseketeers n'aurait pas attiré le public de l'époque[5]. Pour Steven Watts, le film fait partie des histoires américaines du XIXe siècle adaptées par le studio Disney durant les années 1950, comprenant une importante part de nostalgie dont Danny, le petit mouton noir (1947) est le prototype[10]. Il fait aussi partie de ceux contemporains qui s'éloignent du stéréotype acidulé de Disney [de l'animation], se focalisent sur la nature fragile du bien-être intérieur et présentent des familles incomplètes, dures, parfois violentes et cherchant à survivre[11]. L'histoire est un regroupement d'événements épisodiques survenues à une famille dans un chariot traversant les grandes plaines[10].

Jimmy Johnson indique que Walt Disney trouvait le film un peu faible mais il accepta la production de produits dérivés comme une bande originale du film[7].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 139.
  2. a et b (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 138.
  3. a et b (en) Sur la piste de l'Orégon sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Sur la piste de l'Oregon - Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  5. a b c d e f et g (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 140.
  6. a b c d et e (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 603
  7. a b c et d (en) Jimmy Johnson, Inside the Whimsy Works, p. 77
  8. (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 358.
  9. (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 360.
  10. a et b (en) Steven Watts, The Magic Kingdom, p. 290
  11. (en) Steven Watts, The Magic Kingdom, p. 328

Liens externesModifier