Architecture Cape Dutch

style architectural néo-colonial hollandais
(Redirigé depuis Style Cape Dutch)

L'architecture Cape Dutch est un style architectural afrikaner traditionnel qu'on rencontre le plus souvent dans la province du Cap-Occidental en Afrique du Sud mais aussi dans certains endroits où les Néerlandais s'étaient installés, telle l'Australie-Occidentale. Il était dominant au XVIIe siècle dans la colonie du Cap ; son nom vient du fait que les premiers colons du Cap étaient néerlandais. Ses racines se trouvent dans les Pays-Bas médéviaux, l'Allemagne, la France et l'Indonésie.

Architecture Cape Dutch
Burgher House, Stellenbosch.JPG
Maison représentative du style Cape Dutch à Stellenbosch.
Mouvement
Style néocolonial hollandais (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

CaractéristiquesModifier

Les maisons caractéristiques présentent de grands pignons arrondis, qui rappellent le style hollandais des maisons d'Amsterdam. Bien que cette caractéristique soit probablement la plus reconnaissable, ce n'est pas l'unique caractéristique déterminante. Le manoir du domaine viticole Uitkyk, à Stellenbosch, par exemple, ne possède pas de pignon, mais reste clairement dans le style Cape Dutch. Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, époque à laquelle se produit l’évolution de la tradition sud-africaine des pignons, l’architecture à pignon cesse progressivement d’être utilisée à Amsterdam. Au nord d’Amsterdam, le long de la rivière Zaan, l'utilisation du pignon reste cependant vigoureuse. Les pignons sud-africains ont de nombreux traits communs avec les pignons des maisons situées le long de la rivière Zaan, nonobstant la différence dans les matériaux utilisés[1].

Le style architectural est défini par les caractéristiques suivantes : murs blanchis à la chaux, toiture de chaume, grandes fenêtres à guillotine, volets en bois extérieurs, longues structures horizontales, généralement à un ou deux étages, souvent avec des lucarnes ; des décors de couleur verte sont souvent présents.

Les maisons sont généralement en forme de H, la partie avant étant typiquement flanquée de deux ailes perpendiculaires à celle-ci[2],[3].

HistoriqueModifier

À la fin du XVIIIe siècle, l’architecture Cape Dutch, influencée par le néo-classicisme et le style georgien, était très populaire, mais il ne reste que trois maisons de ce style[4].

La plupart des bâtiments du Cap ont été perdus lors du développement urbain, notamment dans les années 1960, durant la forte croissance du centre-ville. La tradition Cape Dutch se trouve encore cependant dans les fermes de la route des vins et dans les villes historiques telles Stellenbosch, Paarl, Swellendam, Tulbagh et Graaff-Reinet.

Renouveau du style Cape DutchModifier

Au milieu du XIXe siècle ce style connaît un déclin de sa popularité et la plupart des bâtiments sont laissés à l'abandon. En 1893 Cecil Rhodes acquiert le domaine de Groote Schuur (« la grande grange ») et charge l'architecte Herbert Baker de redessiner la maison d'habitation. Baker cherche à créer un style propre au Cap et se rapproche donc du style Cape Dutch. En réalité, il construit une maison de campagne anglaise avec des pignons inspirés du Cape Dutch. Cela conduit au style Cape Dutch Revival[5]. En 1902, à la suite de la victoire britannique lors de la seconde guerre des Boers, Baker est sollicité par les « Randlords (en) » (les entrepreneurs qui contrôlaient la production d'or et de diamant en Afrique du Sud) et il construit de nombreuses maisons à pignon de type Cape Dutch dans le « Rand » (le Witwatersrand). À la suite de l'instauration de l'Union d'Afrique du Sud en 1910, le style Cape Dutch Revival devient très populaire en tant que style propre à l'Afrique du Sud. À la différence du Cape Dutch initial, ce style « renouveau » (revival) est défini presque exclusivement par ses pignons ornés. La popularité croissante du Cape Dutch Revival entraîne un regain de popularité du style d'origine et de nombreux bâtiments Cape Dutch sont rénovés à cette époque.

RéférencesModifier

  1. (en) Jona Schellekens, « Dutch Origins of South-African Colonial Architecture », Journal of the Society of Architectural Historians, no 56,‎ , p. 204–206.
  2. (en) « A look at the history of the famous Cape Dutch architecture », The South African,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2019)
  3. Laurent Perrin, « Le style Cape Dutch fruit d'un mariage multiculturel », sur batiweb.com, (consulté le 22 octobre 2019)
  4. (en) « History of the manor house », Uitkyk wine estate (consulté le 22 octobre 2019)
  5. (en) « Cape Dutch Revival », sur artefacts.co.za (consulté le 22 octobre 2019)

BibliographieModifier

  • (en) Hans Fransen, The Old Buildings of the Cape (en), A.A. Balkema, (1re éd. 1965).
  • (en) Hans Fransen, Old Towns and Villages of the Cape, Jonathan Ball Publishers SA, .
  • (en) C. De Bosdari et Hans Fransen, Cape Dutch Houses and Farms : Their Architecture and History Together with a Note on the Rôle of Cecil John Rhodes in Their Preservation, A. A. Balkema, , 3e éd. (1re éd. 1971).
  • (en) Doreen E. Greig, A guide to architecture in South Africa, H. Timmins, .

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :