Steven Cohen (artiste)

performeur

Steven Cohen est un performeur, chorégraphe, danseur et plasticien né le 11 août 1962 en Afrique du Sud. Il vit aujourd’hui en France.

BiographieModifier

Né à Johannesburg en Afrique du Sud, arrivé en France en 2002, Steven Cohen se définit comme un artiste africain blanc juif et homosexuel[1]. Son travail dirige systématiquement l’attention sur ce qui est marginalisé par la société, à commencer par sa propre identité. Sa première performance daterait de 1968. Depuis, il n'a cessé de questionner, à travers des actions critiques, les rapports de genres et de dominations, notamment entre populations d'origine ethnique ou sociale antagonistes[2]. Ses performances mettent en avant son corps travesti, maquillé, entravé, parfois dénudé. Il intervient tant dans l'espace public que dans des lieux institutionnels, galeries ou théâtres[2].

De 2003 à 2008 il a été artiste associé du Ballet Atlantique - Régine Chopinot, à la Rochelle[3].

ControversesModifier

En 2014, il a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour exhibition à la suite d'une performance du 10 septembre 2013 intitulée Coq/Cock[4] réalisée au Trocadéro à Paris[5]. Bien que jugé coupable, le tribunal n'a pas prononcé de peine à l'encontre de l'artiste[6].

ŒuvresModifier

Performances et vidéosModifier

  •  
    Steven Cohen : Chandelier, Johannesburg, 2001.
    Chandelier : cette pièce existe sous forme de vidéo réalisée lors de la démolition d'un bidonville de Johannesburg[7] (en 2001) et de sa traduction en plateau sous forme de performance live. Chandelier sera jouée dès 2002, d'abord à Johannesburg (Playtime Festival, FNB Vita Dance Umbrella) puis en tournée internationale jusqu'en 2015 (En Estonie, à la première Triennale d'Aichi au Japon en 2010, au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris[8], à Lyon[9], Quimper, Poitiers, Lille, Orléans[10], Armentières, Nancy, Le Mans, Tours, Toulouse, Bordeaux, Montpellier, en France, à Bruxelles en Belgique, dans la Cathédrale de St John the Divine à New-York[11], à Milan en Italie, à Berne en Suisse et à Sao Polo au Brésil, à Toronto au Canada[12]).
  • Put Your Heart Under Your Feet… and Walk - à Elu : Une performance créée par Steven Cohen le 24 juin 2017 au Festival Montpellier Danse en mémoire de son compagnon danseur, Elu, décédé après vingt ans de vie commune[13]. En tournée internationale depuis et jusqu'en 2021, la pièce a notamment été jouée à Johannesburg et Grahamstown en Afrique du Sud, pays natal de l'artiste, à Lausanne et Bern en Suisse, à Jerusalem en Israël, à Montréal au Canada[14], à Vienne en Autriche, à Francfort et Dusseldorf en Allemagne, à Marseille, Toulouse, Lyon, Reims, Orléans, Poitiers, Annecy[15] puis, à l'occasion du festival d’automne, à Bobigny à la MC93 et à Paris au Centre Pompidou en 2019 pour la France[16].

ExpositionsModifier

Expositions soloModifier

  • Alice in Pretoria, Market Gallery, Johannesburg, Afrique du Sud, 1988[17]
  • The Living Room, Gallery on the Market, Johannesburg, Afrique du Sud, 1989
  • Uneasy Chairs and Bitter Suites, Everard Read Contemporary, Johannesburg, Afrique du Sud, 1993
  • The Toilet of Adventure (installation), Civic Art Gallery, Johannesburg, Afrique du Sud, 1994
  • Camp Concentration, Hänel Gallery, Cape Town, Afrique du Sud, 1997
  • But Me, I’m Sitting Pretty, Galerie Mikado, Luxembourg, 1998
  • Material Boy, Galerie Dudelange-Ville, Luxembourg, 1998
  • Nobody Loves a Fairy When She’s Forty, Goodman Gallery, Johannesburg, 1999
  • Uninvited (with Elu), Center for Curatorial Studies at Bard College, Annandale-on-Hudson, New-York, 2006[18]
  • Dancing Inside Out, Kunsthalle Wien Project Space Karlsplatz, Vienne, Autriche, 2006[19]
  • F**ck Off and Die, Chapelle Fromentin, La Rochelle, France, 2008
  • Life Is Shot, Art Is Long, Michael Stevenson, Cape Town, 2010[20]
  • Magog, Stevenson, Cape Town, Afrique du Suda, 2012
  • Free Jew is Cheap at Twice the Price, La Chaufferie, Strasbourg, France, 2015[21]
  • Put your heart under your feet ... and walk !, Stevenson, Cape Town, Afrique du Sud, 2017
  • There’s glitter in my soup !, Stevenson, Johannesburg, Afrique du Sud, 2019

Expositions groupéesModifier

  • Porn/Pawn, FIG Gallery, Johannesburg, 1989
  • Urban Artefact, Newtown Gallery, Johannesburg, 1991
  • Cape Town Triennial, national touring exhibition, South Africa, 1991
  • Queer Art, FIG Gallery, Johannesburg Processed Image, Newtown Gallery, Johannesburg, 1992
  • Erotica for Home and Garden, Newtown Gallery, Johannesburg, 1993
  • State of the Art, Everard Read Contemporary, Johannesburg, 1994
  • Vita Art Now, Johannesburg Art Gallery, Johannesburg, 1994
  • Inside Out, Africus : First Johannesburg Biennale, Johannesburg Art Gallery, Johannesburg, 1995
  • Colours : Kunst aus Sud-Afrika, Haus der Kulturen Der Welt, Berlin, Allemagne, 1996
  • National Gay and Lesbian Art Exhibition, Bloemfontein, Johannesburg, Cape Town, 1996
  • Lifetimes: Art from Southern Africa, Out of Africa Festival, Munich, Allemagne, 1997
  • Body Politics, Wits University, Johannesburg, 1998
  • FNB Vita Art Prize, Sandton Civic Gallery, Johannesburg, 1998
  • Postcards from South Africa, Axis Gallery, New York, 1999
  • Emergence, national touring exhibition, South Africa, 1999
  • Distinguished Identities, State University of New York at Stony Brook, New York, 2000
  • Personal Affects: Power and poetics in contemporary South African art, Museum for African Art and Cathedral of St John the Divine, New York, 2004
  • Personal Affects: Power and poetics in contemporary South African art, Museum of Contemporary Art, Honolulu, HI, USA, 2006
  • Rencontres Internationales, Paris, France 10th Biennale Bandits-Mages, Bourges, France, 2007
  • Rightfully Yours, Barnicke Gallery, University of Toronto, Canada, 2007
  • Spier Contemporary 2007, Spier Estate, Stellenbosch, South Africa, 2007
  • Under Pain of Death, Austrian Cultural Forum, New York, 2008
  • The Enterprise of Art, Pallazzo Delle Arte, Naples, Italie, 2008
  • Rencontres Internationales, Berlin et Madrid, 2008
  • Spier Contemporary, Johannesburg Art Gallery, Johannesburg, 2008
  • Too Close for Comfort, Goethe-Institut, Johannesburg, 2008
  • Radical Drag, SAW Gallery, Ottowa, Canada Disguise : The art of attracting and deflecting attention, Michael Stevenson, Cape Town, 2008
  • Gender, (Trans) Gender and (De) Gendered, special project of the Havana Biennale, Cuba, 2009
  • Life Less Ordinary: Performance and display in South African art, Djanogly Gallery, Nottingham, Royaume-Uni, 2009
  • Dada South ?, Iziko South African National Gallery, Cape Town, 2009
  • Life Less Ordinary : Performance and display in South African arc, Ffotogallery, Cardiff, Pays de Galles, 2010
  • Alterating Conditions : Performing performance art in South Africa, GoetheonMain, Johannesburg, Afrique du Sud, 2011
  • Space, Ritual, Absence : Liminality in South African visual art : FADA Gallery, University of Johannesburg, Afrique du Sud, 2011
  • ARS 11, Kiasma Museum of Contemporary Art, Helsinki, Finlande, 2011
  • Lens: Fractions of Contemporary Photography and Video in South Africa, Stellenbosch University Art Gallery, Afrique du Sud, 2011
  • Beguiling : The Self and the Subject, Irma Stern Museum, Cape Town, Afrique du Sud, 2011
  • Neither Man Nor Stone, Iziko South African National Gallery, Cape Town, Afrique du Sud, 2011
  • No Fashion, Please : Photography between Gender and Lifestyle, Kunsthalle Wien, Vienne, Autriche, 2011
  • 11th Havana Biennale, Cuba, 2012
  • Revolution vs Revolution, Beirut Art Centre, Lebanon, Liban, 2012
  • Collection on Display I. Sites of Art, Museum der Moderne, Rupertinum, Salzburg, Autriche, 2012
  • My Joburg, La Maison Rouge, Paris; Staatliche Kunstsammlungen Dresden, Allemagne, 2013
  • A Sculptural Premise, Stevenson, Cape Town, Afrique du Sud, 2013
  • Black Milk : Holocaust in Contemporary Art, Museum for Contemporary Art, Roskilde, Dannemark, 2014
  • Josephine Baker and Le Corbusier in Rio - A Transatlantic Affair, Museu de Arte do Rio, Rio de Janeiro, Brésil, 2014
  • Disguise: Masks and Global African Art, Seattle Art Museum, Seattle, Washington DC, USA, 2015
  • Chercher le garçon, Musée d'Art Contemporain du Val-de-Marne, France, 2015
  • Auspicious Celebration of Lives: Performance of Encounters, Oita Prefectural Art Museum, Oita, Japon, 2016
  • Day for Night: The video collection of Antoine de Galpert, Le SHED Centre d’art contemporain de Normandie, Rouen, France, 2016
  • When Tomorrow Comes, Wits Art Museum, Johannesburg, Afrique du Sud, 2016
  • Michaelis Galleries, Cape Town, Afrique du Sud, 2016
  • Disguise: Masks and Global African Art, Brooklyn Museum, New York, USA, 2016[22]
  • SEX, Stevenson, Johannesburg, Afrique du Sud, 2016
  • A Place in Time, Nirox Sculpture Park, Afrique du Sud, 2016
  • Traversées Ren@rde, Transpalette Centre d'Art, Bourges, France, 2017[23]
  • Tous, des sang-mêlés (All, mixed-bloods), MAC VAL Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, France, 2017
  • About Face, Stevenson, Cape Town, Afrique du Sud, 2018
  • Hacer Noche (Crossing Night), Oaxaca, Mexique, 2018
  • Both, and, Stevenson, Cape Town, Afrique du Sud, 2018
  • Bodies in Conflict, WARM festival, Sarajevo, Bosnie Herzégovinne, 2018
  • EVA International, Irish Biennial of Contemporary Art, Limerick, Irlande, 2018[24]
  • 9 IncarNations: African Art as Philosophy, BOZAR Centre for Arts; Brussels, Belgique, 2019[25]
  • Lignes de vies – une exposition de légendes (Lines of Lives - an exhibition of legends, Musée d'Art Contemporain du Val-de-Marne, Vitry-sur-Seine, France, 2019[26]

Publications[27]Modifier

  • Personal Affects: Power and Poetics in Contemporary South African Art, Museum of African Art/Spier, 2004
  • Steven Cohen : Life is Shot, Art is Long, Michael Stevenson, 2010
  • Steven Cohen : put your heart under your feet ... and walk ! Catalogue 90, 2017

Notes et référencesModifier

  1. « Le chorégraphe Steven Cohen rend hommage à l'amour de sa vie », sur Les Inrocks (consulté le 23 janvier 2020)
  2. a et b Stéphanie Lemoine, Artivisme : art, action politique et résistance culturelle, Editions Alternatives, , 191 p. (ISBN 9782862276588).
  3. Fonds Régine Chopinot, Département Patrimoine, audiovisuel et éditions du CND, (lire en ligne)
  4. Clémentine Gallot, « Je faisais de l'art, les policiers ont créé un scandale », sur liberation.fr, (consulté le 16 octobre 2016).
  5. Rosita Boisseau, « Steven Cohen, le sexe enrubanné, tiré par un coq », sur lemonde.fr, (consulté le 26 octobre 2016).
  6. Chine Labbé, « Un artiste sud-africain condamné à Paris », sur reuters.com, (consulté le 26 octobre 2016).
  7. Épisode Steven Cohen de la série Tracks.
  8. Théâtre des Bouffes du Nord, « S. Cohen / Y. Younes G. Delanoë / I. Galván - 2011 / 2012 », sur Théâtre des Bouffes du Nord (consulté le 23 janvier 2020)
  9. « Chandelier », sur Les Subsistances (consulté le 23 janvier 2020)
  10. « Steven Cohen, corps et arme », sur Télérama.fr (consulté le 23 janvier 2020)
  11. (en-US) Holland Cotter, « For New Art, Just Take the 7 Train », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 23 janvier 2020)
  12. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. https://www.canadianstage.com/Online/default.asp?doWork::WScontent::loadArticle=Load&BOparam::WScontent::loadArticle::article_id=6361E4F8-0AD0-4D00-A444-78DAFAB29950, sur www.canadianstage.com (consulté le 23 janvier 2020)
  13. « A Montpellier, Steven Cohen danse la violence de l’absence », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2020)
  14. « FTA: dans la constellation du «queer» », sur Le Devoir (consulté le 23 janvier 2020)
  15. « PUT YOUR HEART UNDER YOUR FEET... AND WALK! », sur Bonlieu scène nationale, (consulté le 23 janvier 2020)
  16. Rosita Boisseau, « Steven Cohen dialogue avec la mort : A Paris, puis à Bobigny, le performeur rend hommage à son compagnon, Elu, disparu en 2016 », Le Monde,‎ , p. 20
  17. Encyclopædia Universalis, « STEVEN COHEN », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 23 janvier 2020)
  18. « BardCEP | News & Events », sur www.bard.edu (consulté le 23 janvier 2020)
  19. (de) « Home », sur kunsthallewien.at (consulté le 23 janvier 2020)
  20. « Art Splash: Steven Cohen - Life is Short, Art is Long - Michael Stevenson - Cape Town », sur contemporaryartlinks.blogspot.com (consulté le 23 janvier 2020)
  21. « Steven Cohen - Free Jew Is Cheap At Twice The Price - Strasbourg - Expositions - La Chaufferie », sur jds.fr (consulté le 23 janvier 2020)
  22. « Brooklyn Museum: Disguise: Masks and Global African Art », sur www.brooklynmuseum.org (consulté le 23 janvier 2020)
  23. « Traversées Ren@rde | 21.10.17 | emmetrop.fr », sur Emmetrop (consulté le 23 janvier 2020)
  24. (en-GB) « Steven Cohen », sur EVA International (consulté le 23 janvier 2020)
  25. (en) « ART TALK WITH KENDELL GEERS (BE) », sur BOZAR (consulté le 23 janvier 2020)
  26. « « Lignes de vies - une exposition de légendes » - MAC VAL », sur www.macval.fr (consulté le 23 janvier 2020)
  27. (en) STEVENSON, « STEVENSON », sur STEVENSON (consulté le 23 janvier 2020)

Liens externesModifier

Articles connexesModifier