Stephen Sicard

compositeur français
Logos (Stephen Sicard)
Genre musical New age
Années actives 1987 -

Stephen Sicard (né en 1964), est un compositeur et musicien français, associé à différents musiciens, à l'origine de nombreux disques de musique new age, et de Logos, un concept artistique musical.

HistoireModifier

De 1987 à nos jours : un parcours dans la musique nouvelleModifier

Stephen Sicard est né en 1964[1]. Il commence la musique par l'étude du violon à six ans, et participe à plusieurs groupes amateurs de musique rock et expérimentale au milieu des années 1980.

En 1987, il publie son premier album de musique new age, "Les Couleurs Sonores", qui l'installe immédiatement dans le paysage des spécialistes français de ce courant musical. Il est aussi l'un des plus gros vendeurs du genre.

Depuis, il n'a cessé d'explorer cet univers sous toutes ses facettes : fusion avec les bruits de la nature, réminiscence de sonorités classiques, détours expérimentaux, rencontres multicolores avec la world music...

La caractéristique principale de son œuvre est avant tout un impact mélodique émotionnel immédiat. Il revendique des influences aussi diverses que Vangelis, Ennio Morricone ou Brian Eno... Fidèle collaborateur du label Art Composite, il a composé à ce jour plus d'une trentaine d'albums.

Stephen Sicard collabore régulièrement avec Eric Aron (pianiste classique), Michel Pépé (compositeur), ainsi que Davina (du fameux duo "Gym Tonic", Véronique et Davina), aujourd'hui reconvertie dans les techniques de relaxation musicale.

En 2001, il sera l'un des premiers à inaugurer le nouvel espace scénique que Pierre Cardin a fait aménager dans les carrières de son château de Lacoste, dans le Luberon. Ce concert est l'un des points d'orgue de ses nombreuses représentations en public, où ses compositions sont illustrées par de spectaculaires projections d'images ou de vidéos sur écran géant réalisées par Alexis de Castelbajac.

DiscographieModifier

AlbumsModifier

CompilationsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier