Ouvrir le menu principal

Un luminancemètre est un appareil de mesure utilisé en photométrie pour mesurer la luminance d'une surface.

En éclairage pour la prise de vues photographique, cinéma ou vidéo, on l'appelle communément spotmètre.

Il est constitué d'une optique qui délimite un faisceau lumineux d'une faible ouverture, projetant sur un capteur calibré identique à celui d'un posemètre une image de la source.

La luminance des sources primaires, comme les écrans vidéo, peut se mesurer avec une sonde, par contact ; on suppose implicitement, dans ce cas, qu'il s'agit de la luminance perpendiculairement à l'écran, correspondant à la direction d'un observateur idéalement situé juste en face, à une certaine distance.

Sommaire

CaractéristiquesModifier

 
Cellule/spotmètre Sekonik L558 Cine

Un spotmètre se caractérise par :

Angle d'analyse 
représente l'angle solide qui est pris en compte pour la mesure. Plus l'angle est petit, plus la mesure est ponctuelle. Un angle de 1° est courant[1]. Une ouverture de 1° correspond à un cercle de 17 mm de diamètre vu à 1 m.
Sensibilité 
luminance minimale interprétée par le spotmètre, en IL.

UsageModifier

La photométrie relève la luminance exprimée en candela/m². Les appareils prévus pour la photographie utilisent en général des unités pratiques comme l'indice de lumination ou calculent directement l'ouverture ou le temps de pose, selon le besoin de l'utilisateur. On passe très facilement de l'unité photométrique aux grandeurs photographiques et vice-versa.

Le spotmètre est très utilisé en cinéma et en photographie, car, à la différence de la cellule, il permet de connaitre la luminance de chaque partie de l'image, et permet ainsi de déterminer l'exposition en tenant compte du contraste du sujet[1]. Ricardo Aronovich le désigne par le terme « analyseur de lumière »[réf. souhaitée], mais alors que le luxmètre (ou « posemètre » ou « cellule ») mesure la lumière incidente, c'est-à-dire celle qui arrive sur le sujet, le luminancemètre mesure la lumière que le sujet renvoie dans sa direction. Les sujets n'ayant pas tous la même réflectance ni le même brillant, la différence peut être assez considérable.

Les luminancemètres utilisés en photographie peuvent souvent mesurer la contribution à l'éclairage d'un éclair de flash déclenché dans une lumière d'ambiance.

Dans la mise en place d'installations de projection c'images fixes ou animées, le luminancemètre sert à vérifier que l'écran est suffisamment uniformément illuminé, et que, vu de divers emplacements du public, il présente, en l'absence d'image, une luminance suffisamment uniforme, et dans laquelle la lumière provenant de la salle, projecteur éteint, est suffisamment faible.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b René Bouillot, Cours de photographie, Paris, Paul Montel, , p. 80.