Sporting Club de Paris

Club de futsal français
(Redirigé depuis Sporting Paris)
Sporting Paris
Logo du Sporting Paris
Généralités
Nom complet Sporting Club de Paris
Noms précédents Association culturelle de Paris 13e (1983-1984)
Fondation
Statut professionnel jamais
Couleurs Vert rayé blanc[1]
Stade Halle Georges-Carpentier
(4 800 places)
Siège 12 rue Gandon 75013 Paris[1]
Championnat actuel Division 1 futsal
Président José Lopes de Sousa[1]
Entraîneur Rodolphe Lopes
Site web sportingparis.com
Palmarès principal
National[note 1] Championnat de France (4)
Coupe de France (6)

Maillots

Kit left arm white hoops.png
Kit body white hoops.png
Kit right arm white hoops.png
Kit shorts.png
Kit socks white hoops color.png
Domicile
Kit left arm blackborder.png
Kit body.png
Kit right arm blackborder.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de futsal 2021-2022
0

Le Sporting Club de Paris est un club sportif français de football et futsal, basé dans le 13e arrondissement de Paris. Il a pour emblème celui du Sporting Portugal dont il est une filiale officielle.

Le Sporting Paris est initialement un club de football. Il intègre les championnats futsal régionaux puis nationaux mis en place au milieu des années 2000. En 2004-2005, le SCP réalise son premier fait d'arme avec une demi-finale de Coupe de France. Ayant intégré le nouveau championnat de France, le Sporting est finaliste des deuxième et troisième éditions. Lors de cette saison 2009-2010, le Sporting remporte sa première Coupe nationale. L'année suivante, il effectue le doublé coupe-championnat et réalise cette performance trois saisons de suite, survolant le futsal en France de 2010 à 2013. Le Sporting devient alors le club le plus titré de l'Hexagone. En 2013-2014, l'équipe enchaîne un quatrième titre de champion consécutif. Lors de la saison 2014-2015, elle échoue en demi-finale de Division 1 mais conquiert sa cinquième Coupe de France. Pour l'exercice 2015-2016, le club est exclu de la phase finale de D1 après avoir remporté la finale. Le club ne parvient ensuite que difficilement à atteindre les play-offs.

Le Sporting Paris dispute ses matchs à domicile à Halle Georges-Carpentier, et y évolue en vert rayé blanc. Le club est présidé par José Lopes da Sousa et entraînée par Rodolphe Lopes depuis .

HistoireModifier

Club de football (1983-2003)Modifier

L'association est fondée en 1983[2] en tant que club de football sous le nom « Association culturelle de Paris 13ème ». Dès 1984, l'entité est renommée « Sporting Club de Paris » et devient une filiale officielle du Sporting Portugal[3].

Pendant vingt ans, le Sporting comprend des équipes de football sur herbe et monte jusqu'en Excellence régionale[4].

Débuts du futsal (2003-2009)Modifier

En 2003, la Ligue de Paris Île-de-France de football décide d’organiser un championnat régional de futsal. Le Sporting se lance dans l’aventure et la section futsal nait officiellement à cette occasion[5] et le football prend de moins en moins de place[4].

En , le Sporting fait partie des deux clubs parisiens qualifiés pour la phase finale régionale de la Coupe de France réunissant les huit meilleures équipes d’Île-de-France. Le SC Paris est alors le seul club de 3e série (dernière division régionale), ayant manqué la montée en Série 2 d'un seul point[6]. Au terme de cette saison 2004-2005, le SCP échoue en demi-finale de la Coupe nationale ainsi que finaliste de la Coupe du Val-de-Marne.

En 2006-2007, l'équipe est championnat de Série 2 d'Île-de-France. Sur la saison 2007-2008, le SCP remporte la Coupe départementale.

Pour l'exercice 2008-2009, le Sporting intègre le Challenge national pour sa seconde saison. Le club échoue en finale et termine vice-champion de France.

Roi de France (2009-2016)Modifier

Le club intègre le premier championnat de France créé pour la saison 2009-2010, qu'il ponctue d'une nouvelle place de vice-champion de France. En parallèle, il connaît sa première victoire en Coupe de France[5], c'est le début de la suprématie du Sporting sur le futsal en France pendant plusieurs saisons.

Lors de la saison 2010-2011, le Sporting Paris réalise le doublé coupe-championnat[5], remportant le droit de disputer la coupe d'Europe et intégrant la liste des trois clubs à avoir remporté plusieurs Coupes de France. L'effectif comprend alors six joueurs brésiliens, anciens professionnels en Belgique[7]. Le SC Paris dispose alors d'un budget de 300 000 €, dont 180 000 € pour le seul futsal, issu de subventions municipales et départementales ainsi que de fonds privés. « Si nous mettions cet argent dans le football, notre équipe fanion (Excellence régionale) pourrait gravir les divisions plus rapidement, pense l'entraîneur Rodolphe Lopes. Mais jouer en CFA 2 ou même en CFA ne m'intéresse pas. Grâce au futsal, on est champion de France et on va disputer la Ligue des champions ». Le SC Paris, où jouent plusieurs Brésiliens et le meilleur Français (Alexandre Teixeira), offre alors des salaires qui peuvent aller jusqu'à 1 500 €[8].

Pour l'exercice 2011-2012, le SC Paris débute par le tour préliminaire de la Coupe de l'UEFA (en) et termine second de son groupe, mais seul le premier est qualifié pour le tour principal. Sur le plan national, le Sporting domine autant que la saison précédente avec un second doublé coupe-championnat consécutif[5]. Il devient le premier club à être sacré deux fois champion de France.

En 2012-2013, le SCP se sort du tour préliminaire de Coupe de l'UEFA (en) mais échoue à la troisième place de sa poule en phase principale alors que les deux premiers accèdent au tour élite. Le Sporting réalise la performance d'un troisième doublé coupe-championnat de France de suite[5]. Devenant, le second club à remporter trois Coupes nationales. En Division 1, le club domine la poule A avec dix-sept points d'avance et une différence de buts de +100. L'effectif est pléthorique et cosmopolite avec trois Français, quatre Brésiliens, deux Portugais et trois Espagnols. Le SCP compte alors une seule défaite lors des 115 dernières rencontres de championnat[2]. En finale, il l'emporte face au premier de la poule B, le FC Erdre (3-0). Lors de cette saison 2012-2013, le SC Paris compte cinq joueurs sélectionnés en équipe de France (Teixeira, Hamdoud, Haroun, Gasmi et Chaulet), tous salariés au sein du club, respectivement en qualité de directeur technique, responsable école de foot, responsable futsal, animateur sportif et secrétaire administratif[9]. Avec une seule défaite sur ses 115 derniers matches disputés dans l'Hexagone, le Sporting écrase la concurrence[10].

Sur la saison 2013-2014, le SCP égale sa performance européenne de l'année précédente, en remportant son groupe préliminaire de Coupe UEFA mais ne sortant pas de celui principal. Le championnat de France ne se joue plus qu'en une seule poule, dont le premier est sacré champion national. Le Sporting est à la lutte avec le Cannes Bocca Futsal qu'il devance finalement d'un seul point. Le club francilien remporte son quatrième titre de champion de France consécutif. Il est éliminé en Coupe de France.

 
L'équipe du Sporting durant la demi-finale de D1 2015.

Sur l'exercice 2014-2015, le club échoue aux portes du Top 4 de la Coupe de l'UEFA (en)[5]. Le Sporting Paris intègre directement le tour principal où il remporte leur poule. Intégrant le Tour élite, une première historique pour un club français, les Parisiens battent les champions serbes du KMF Ekonomac (en) (4-1) mais s'incline face au Kairat Almaty, club hôte, vainqueur de l'épreuve en 2013 (11-7)[11]. En France, une phase finale entre les quatre premiers de Division 1 est mise en place après la phase régulière. Le Sporting survole le championnat avec une première place[12], neuf points d'avance et +103 en différence de buts. Mais les play-offs coutent le titre au SCP, battu par le futur champion Kremlin-Bicêtre United (4-7) en demi-finale. Le Sporting renoue cependant avec le sacre en Coupe de France, remportant sa cinquième coupe en six saisons et devenant le club le plus titré dans la compétition. Lors de cette saison, le Sporting possède un des meilleurs effectifs de l'histoire du futsal français avec notamment : le gardien de l'équipe de France, Djamel Haroun ; son homologue italien considéré comme l'un des meilleurs du monde, Gabriel Miraglia (it) ; l'international portugais Ruben Brito dit Pupa ; l'expérimenté brésilien « Davi (en) », alors plus gros palmarès d'Europe en activité ; et l'international auriverde Café[3].

Pour la saison 2015-2016, le Sporting Paris ne dispute pas de Coupe d'Europe pour la première fois depuis cinq saisons. Le SC Paris termine à la seconde place de Division 1 derrière le champion en titre, le KB United. En phase finale, le SCP prend le meilleur sur Garges Djibson ASC en demi-finale (7-3), puis sur le KBU en finale (7-5 ap). Mais ces deux adversaires déposent une réserve sur la qualification de trois joueurs brésiliens du Sporting[note 2],[9]. La Fédération française de football donne raison aux plaignants et matchs perdus par pénalité au club parisien.

Escroquerie et redémarrage (depuis 2016)Modifier

Au début de la saison 2016-2017, le Sporting Club de Paris se voit sanctionner d'un retrait de quinze points en championnat par la Fédération française de football[9] ainsi que de 25 000  d'amende[13] pour escroquerie[note 3]. A l’intersaison, l’effectif est décimé avec le départ d'internationaux comme Adrien Gasmi et Kamel Hamdoud. Mais des cadres comme Djamel Haroun, Alexandre Teixeira et Jonathan Chaulet restent pour maintenir le club en D1. Le déficit de points est rapidement comblé en début de saison. Mais après un mois de novembre mitigé, le Sporting est encore lanterne rouge de D1 avec seulement quatre points début décembre[14]. Le , la rencontre entre le Toulon TEF et le Sporting Paris est le premier match de championnat de France diffusé sur Canal+ Sport de l'histoire[15]. Handicapé par sa sanction, le SCP termine à la sixième place de D1, à 25 points des play-offs.

En 2017-2018, le SC Paris se hisse à la quatrième place de Division 1, dernière qualificative pour la phase finale. Lors de celle-ci, il s'incline en prolongation dès les demi-finales contre le futur champion, Kremlin-Bicêtre United (6-4 ap).

Structure du clubModifier

Statut du club et des joueursModifier

Le Sporting Paris est affilié à la Fédération française de football, qui régit le futsal en France, sous le numéro 540531. Le club réfère à ses antennes délocalisées : la Ligue régionale de Paris Île-de-France et le District départemental du Val-de-Marne[1].

Les joueurs ont soit un statut bénévole, amateur ou de semi-professionnel sous contrat fédéral. Sur la saison 2012-2013, les joueurs sont payés entre 300 et 2 000 euros par mois[10].

Identité et imageModifier

Dès 1984, un an après sa création, le club est renommée « Sporting Club de Paris » et devient une filiale officielle du Sporting Portugal[5],[3]. Il en prend les couleurs verte et blanche et le logo de l'entité française se rapproche très fortement de celui de son homologue portugais.

De même, les tenues à domicile sont ressemblantes au SC Portugal et inchangées chaque saison avec des maillots rayés vert et blanc. Les Parisiens sont en partenariat exclusif avec l'équipementier Nike[14]. À l'extérieur, le club innove. Par exemple, pour la saison 2016-2017, le maillot bleu avec un dégradé noir sur le bout des manches et du short[16].

SalleModifier

 
Match du Sporting à la Halle Carpentier.

Depuis 1984, date de sa création, le Sporting Club Paris évolue dans le second gymnase de la Halle Georges Carpentier. Il ne s’agit donc pas de la salle polyvalente mais de la salle annexe, plus discrète et permettant une plus grande proximité avec le public[14].

L'académie du Sporting Paris, ainsi que des clubs de handball et de basketball, pratiqués au niveau scolaire mais également au haut niveau, se disputent les créneaux d'utilisation[10].

Aspect financierModifier

Sur la saison 2012-2013, l'équipe remporte son troisième titre de champion consécutif, quand le budget total du club n'excède pas les 200 000 euros[10] pour le futsal quand la totalité de celui-ci atteint le double. Les sponsors privés représentent alors 80% du budget[2].

Résultats sportifsModifier

Titres et trophéesModifier

Palmarès du SC Paris[5]
Compétition européenne Compétitions nationales Compétitions régionales

Championnat d'Île-de-France (2)

  • Champion 2e série : 2007
  • Champion 3e série : 2005

Coupe du Val-de-Marne (1)

  • Vainqueur : 2008
  • Finaliste : 2005

Bilan par saisonModifier

Bilan saison après saison[5]
Saison Championnat Coupe de France Coupe d'Europe Entraîneur
Division Class. Pts M V N D Bp Bc Diff. Phase finale
2002-2003 France
non-représentée
2003-2004
2004-2005 Île-de-France - série 3 2e Demi-finale    Rodolphe Lopes
2005-2006 Île-de-France - série 2 -
2006-2007 Île-de-France - série 2 -
2007-2008 Île-de-France - série 1 -
2008-2009 Challenge national grp. F 1er/9 24 pts 6 6 0 0 46 18 +28 Finaliste -
2009-2010 Championnat France grp. A 1er/12 79 pts 22 19 0 3 210 70 +140 Finaliste Vainqueur -
2010-2011 Championnat France grp. A 1er/11 78 pts 20 19 1 0 194 81 +113 Champion Vainqueur -
2011-2012 Championnat France grp. A 1er/12 86 pts 22 21 1 0 187 51 +136 Champion Vainqueur Tour préliminaire (en)
2012-2013 Championnat France grp. A 1er/12 77 pts 20 19 0 1 157 57 +100 Champion Vainqueur Tour principal (en)
2013-2014 Division 1 1er/13 85 pts 24 19 4 1 186 80 +106 non jouée 8e de finale Tour principal
2014-2015 Division 1 1er/12 77 pts 20 19 0 1 158 53 +105 Demi-finaliste Vainqueur Tour élite (en)
2015-2016 Division 1 2e/12 75 pts 22 17 2 3 150 84 +66 Sanctionné Quart de finale -
2016-2017 Division 1 6e/11 17-15 pts 20 10 2 8 84 81 +3 - 16e de finale -
2017-2018 Division 1 4e/13 43 pts 24 13 4 7 97 69 +28 Demi-finaliste Quart de finale -   Juanito Cupin
2018-2019 Division 1 5e/12 39 pts 22 12 3 7 96 82 +14 - Vainqueur -   Rivera (it) puis Lopes
2019-2020 Division 1 3e/12 28 pts 15 9 1 5 61 52 +9 - annulé -    Rodolphe Lopes
2020-2021 Division 1 5e/12 33 pts 22 10 3 9 67 65 +2 - non jouée -

PersonnalitésModifier

EntraîneursModifier

Période Nom
2003-2017    Rodolphe Lopes
2017-2018   Juanito Cupim
2018   Sito Rivera (it)
depuis 2018    Rodolphe Lopes

En 2004-2005, alors en Série 3 (dernier échelon régional), Rodolphe Lopes est l'entraîneur[6]. Fils du président[3], Lopes devient l'entraîneur emblématique du club, avec qui il remporte l'intégralité de ses trophées. Lors de la saison 2012-2013, il tient un rôle de manageur à l'anglaise et est accompagné d'un adjoint, le préparateur physique Hugo Sintra, arrivé du Casa Benfica (Portugal), d'un ostéopathe, d'un kinésithérapeute, d'un podologue et d'un médecin du sport[2].

Durant l'intersaison 2017, le Sporting annonce le recrutement de l'Espagnol Juan Antonio Miguel Garcia[17]. Surnommé « Juanito Cupim », il permet au club de se qualifier pour les play-offs de D1 grâce à la quatrième place obtenue, mais échoue en demi-finale.

À l'été 2018, l'ex-sélectionneur de l'équipe de Hongrie, Sito Rivera (it), arrive sur le banc parisien. En novembre de la même année, à la suite de mauvais résultats, la direction du Sporting met fin d’un commun accord à la collaboration avec l'entraîneur espagnol. Dans l’attente de l’arrivée d’un nouvel entraîneur, Rodolphe Lopes qui assure l’intérim[18].

Joueurs notablesModifier

 
Alexandre Teixeira cumule plus de douze saisons au Sporting.
 
Djamel Haroun et Jonathan Chaulet cumule plus de quinze saisons à eux deux.

Alexandre Teixeira arrive en 2007 alors qu'il tente de vivre de son métier de footballeur. À la fin de la première saison, et déjà ses premières sélections en équipe de France, Texeira ne garde que le futsal. Il participe à tous les titres du club : la première Coupe de France, les trois doublés consécutifs, le championnat 2013-2014 et la Coupe nationale 2014-2015. À l'été 2018, il quitte le club pour le Torcy Futsal, avant d'y revenir à la mi-saison.

Déjà international français, Jonathan Chaulet arrive aussi en 2009 et participe aux même triomphes du début des années 2010, marquant en finale de la Coupe 2009-2010. Il part avec Teixeira au Torcy Futsal puis revient la saison suivante.

En 2009, le club enregistre l'arrivée du Brésilien Betinho, soulier d'or européen en 2005[19]. Le brésilien est trois fois meilleurs buteurs du championnat de France avec le Sporting Paris (2010, 2011 et 2013). Il participe aux premiers titres nationaux du club avec notamment un doublé en demi-finale 2010 contre Cannes Bocca (7-3), un triplé décisif en tant que capitaine en finale 2012 face à Paris Métropole (5-4) et clôt la marque en 2013 contre Erdre (3-0). Il est le meilleur buteur du championnat de France avec 288 buts inscrits[20].

En 2011, le gardien de l'équipe de France Djamel Haroun rejoint le Sporting, qui vient alors de réaliser son premier doublé coupe-championnat. Le club et son portier réalisent deux nouveaux doublés consécutifs, remportent encore le championnat en 2014 et la Coupe de France en 2015. En 2017, Haroun retourne jouer à Roubaix, sa ville natale. Mais, après être revenu en région parisienne en 2019-2020 à Garges Djibson, Djamel revient au Sporting.

En 2013, l'international portugais Pupa arrive au SCP. Dès sa première saison, il participe à remporter la première édition de Division 1 à poule unique. En 2014-2015, il termine meilleur buteur du championnat et marque en finale de la Coupe de France remportée. Après une saison 2015-2016 sans trophée, il quitte le club.

À l'été 2014, à la suite de son troisième titre de champion, le Sporting Paris se renforce pour la Coupe d'Europe. Malgré le départ du meilleur buteur de l'équipe, Diogo Guimarães, le club voit les arrivées de l'international brésilien Café, vainqueur de la Coupe de l'UEFA en 2013, du gardien de but italo-brésilien Gabriel Miraglia, considéré parmi les quatre meilleurs d'Europe, champion d'Italie et troisième en Coupe de l'UEFA. Trois joueurs arrivent aussi du Kremlin-Bicêtre : les internationaux français Adrien Gasmi et Kamel Hamdoud, qui fait son retour au club après la saison 2011-12, ainsi que le buteur Chimel Vita.

À l'intersaison 2020, après plusieurs départs et annonces de joueurs non-conservés, le Sporting profite de la relégation du Kremlin-Bicêtre futsal pour récupérer trois de ses internationaux français Azdine Aigoun et Boulaye Ba. Il s'agit du second exode de ce type après 2014. Le gardien Djamel Haroun, recordman de sélection en équipe de France, fait aussi son retour au SCP[13]. Youba Soumaré, aussi du KB, arrive dans un second temps.

   Joueur du Sporting Paris 

Effectif 2021-2022Modifier

Effectif Sporting Paris de la saison 2021-2022 au 19 septembre 2021
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[note 4] Nom Date de naissance Sélection[note 5] Club précédent Contrat
12 G De Freitas, LaionLaion De Freitas ? 2021
999 G   Pichard, YvesYves Pichard 20/11/1983 (38 ans) ? ?
999 G   Chahed, MezianeMeziane Chahed 15/06/2002 (19 ans) ? ?
999 G Triches, EduardoEduardo Triches ? 2021
2 D   Barboza, BrunoBruno Barboza Orchies Pévèle 2020
4 D   Dos Reis, PetersonPeterson Dos Reis 02/08/1993 (28 ans) ? 2020
8 D   Belhaj, SidSid Belhaj 28/02/1992 (29 ans) France ACCS 2021
10 D   Teixeira, AlexandreAlexandre Teixeira   10/11/1984 (37 ans) France Torcy Futsal 2019
5 M   Chaulet, JonathanJonathan Chaulet 19/08/1984 (37 ans) France Torcy Futsal 2019
6 M   Borges dos Santos, FabricioFabricio Borges dos Santos 27/01/1983 (38 ans)   Gardenline Litomerice 2018
7 M   Saadaoui, AyoubAyoub Saadaoui 14/12/1994 (26 ans) France Montpellier MF 2018
13 M   Makiadi, RobyRoby Makiadi 23/04/2000 (21 ans) ? ?
19 M   Soumaré, YoubaYouba Soumaré 09/03/1993 (28 ans) France Kremlin-Bicêtre 2020
11 A   Ba, BoulayeBoulaye Ba 21/05/1993 (28 ans) France Kremlin-Bicêtre 2020
999 A   Menezes, CaioCaio Menezes 03/12/1995 (25 ans)   Futsal São Lourenço 2020
9 Fendrich, MaicoMaico Fendrich ? 2021
14 Koné, InzaInza Koné ? ?
15 Douala, CharlesCharles Douala ? ?
17   Faytre, LéoLéo Faytre 06/02/2002 (19 ans) France U19 ? ?
999 Araujo, FineoFineo Araujo ? 2021
999   Alves, VandersonVanderson Alves Paris XIV 2021
Entraîneur(s)

  Rodolphe Lopes


Légende

 

Les postes mentionnés se réfèrent à ceux du football. Comprendre que « A - attaquant » désigne les « pivots » et « M - milieu de terrain » les « ailiers ».

Autres équipesModifier

Le Sporting Paris dispose également d'une section football qui évolue en division Excellence du district du Val-de-Marne en 2018-2019.

Pour la saison 2020-2021, le club relance son équipe féminine en vue de la création du championnat de France pour la saison 2021-2022 et de l'équipe de France féminine.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Les trois Brésiliens ont participé durant la saison à un championnat chinois de futsal puis à celui français, sans avoir obtenu de la Fédération la délivrance de certificat international de transfert.
  3. Sur les saisons 2012-2013 et 2014-2015, le SC Paris compte cinq joueurs sélectionnés en équipe de France (Teixeira, Hamdoud, Haroun, Gasmi et Chaulet) et salariés du club, respectivement directeur technique, responsable école de foot, responsable futsal, animateur sportif et secrétaire administratif. Les règlements de la FFF prévoient un remboursement de la mise en disponibilité des joueurs-salariés. Mais le SC Paris envoie de fausse feuilles de salaires, gonflées de moitié. La sanction initiale avant appel est une rétrogradation en Division 2 accompagnée du remboursement des 25 000 € détournés, ainsi que d'une amende de 5 000 €.
  4. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  5. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

RéférencesModifier

  1. a b c et d « Sporting Club Paris », sur fff.fr (consulté le )
  2. a b c et d « Le Sporting a un temps d'avance », sur leparisien.fr, (consulté le )
  3. a b c et d « Le Sporting Club Paris vous ouvre ses portes », sur lequipe.fr, (consulté le )
  4. a et b « INTERVIEW RODOLPHE LOPES: « NOTRE FIERTÉ EST D’AVOIR COMMENCÉ TOUT EN BAS »PIERRICK », sur ultimodiez.fr, (consulté le )
  5. a b c d e f g h et i « Palmarès », sur sportingparis.com (consulté le )
  6. a et b « Le Sporting et le Futsal Paris 15 rêvent d'exploit », sur leparisien.fr, (consulté le )
  7. « Le Futsal en France : Paris et ses Brésiliens ! », sur tf1.fr, (consulté le )
  8. « Le SC Paris et Paris Métropole, qui ont dominé la saison, sont les locomotives d'une discipline en pleine expansion amenée à se professionnaliser rapidement. », sur leparisien.fr, (consulté le )
  9. a b et c « La Fédération française se faisait escroquer », sur leparisien.fr, (consulté le )
  10. a b c et d « Futsal : à quand la reconnaissance ? », sur lepoint.fr, (consulté le )
  11. « Sporting Paris, aventure européenne terminée », sur lequipe.fr, (consulté le )
  12. « Le Sporting Paris champion de la saison régulière de futsal », sur sofoot.com,
  13. a et b Team Futsal, « Le Sporting Paris Futsal signe un mercato mouvementé », sur Sport Business Mag, (consulté le )
  14. a b et c « Au stade - La Halle Carpentier avec le Sporting Club Paris », sur footpack., (consulté le )
  15. « Toulon TEF – Sporting Paris: Première historique », sur tropheesdufutsal.wordpress.com (consulté le )
  16. « Infographie : Les équipementiers de la D1 française de Futsal », sur footpack., (consulté le )
  17. « Un nouvel entraîneur pour le Sporting Club de Paris », sur france-futsal.com, (consulté le )
  18. « LE SPORTING CLUB DE PARIS REPREND DES COULEURS… AVEC RODOLPHE LOPES », sur lusojornal.com, (consulté le )
  19. « Le Kremlin à la fête », sur leparisien.fr, (consulté le )
  20. « Ce samedi 21 octobre 2017, le Championnat de France de fête ses 10 ans », sur france-futsal.com, (consulté le )

Liens externesModifier