Ouvrir le menu principal

Sorothaptique

langue hypothétique parlée par la civilisation des Champs d'Urnes (âge du bronze récent en Europe)

Le terme « sorothaptique » est un néologisme basé sur le grec créé par Joan Coromines[1] pour qualifier ce qui se rapporte à la civilisation des Champs d'Urnes (âge du bronze récent en Europe). Cette civilisation, connue par l'archéologie pour son rituel de crémation des morts et d'inhumation de leurs cendres dans des urnes funéraires, est supposée avoir diffusé une langue indo-européenne en Europe. Par extension, ce qualificatif s'applique à l'ensemble des influences indo-européennes de l'âge du bronze.

Les mots grecs sôros, tas (amas, quantité, grand nombre), et taphos, funérailles (tombeau, objets funéraires), sont à l’origine de « sorothaptique », adjectif qualifiant ce qui est relatif à un tas, un entassement, une accumulation d’objets funéraires, un grand nombre d’urnes cinéraires : les Champs d'Urnes.

Joan Coromines a créé ce terme pour caractériser la langue et la culture du "peuple des champs d’urnes", "Urnenfelder" en allemand, qui pratiquait l’incinération puis le dépôt des cendres dans des urnes, enterrées ensuite dans des cimetières.

  • Estudis de Toponímia Catalana - vol. I - p.95