Site A/Plot M

Site A/Plot M est un ensemble de deux sites des Palos Area Preserves sous contrôle du Forest Preserve District of Cook County (en)[1] depuis 1956[2], dans le comté de Cook en Illinois, séparés d'environ 1 500 pieds (500 m) : Site A, de 19 acres (77 000 m2), et Plot M, de 150 pieds (46 m) sur 140 pieds (43 m)[3]. Les deux sites sont loués en 1942 par le corps des ingénieurs de l'armée des États-Unis[3], lors du Manhattan District[1]. Site A sert de cadre à des expériences en physique nucléaire menées par le Metallurgical Laboratory puis le laboratoire national d'Argonne entre 1943 et 1954. Plot M est utilisé pour enterrer les déchets produits[1].

Site A/Plot M
Caution - do not dig - Radioactive Material.jpg
Marqueur à Plot M.
Géographie
Pays
État
Comté
Partie de
Nuclear history of the United States (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Centre de stockage de déchets radioactifs (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

HistoireModifier

 
Carte de la zone.

Au cours d'un déplacement à cheval au printemps 1942 dans les Palos Area Preserves, Arthur Compton retient l'emplacement pour le Manhattan District par sa proximité avec Chicago et sa discrétion[2].

En 1943, la Chicago Pile-2 (CP-2) est construite sur le Site A[3], partiellement à partir du démantèlement de la Chicago Pile-1 (CP-1)[2], suivie de la Chicago Pile-3 (CP-3) la même année[4]. En dehors de l'étude des réacteurs, des expériences visant à étudier la métabolisation de radionucléides, la séparation de produits de fission et l'extraction de tritium issue de l'irradiation de lithium sont menées sur le site jusqu'au déclassement des réacteur le [4]. Aux côtes des réacteurs, Site A accueillera environ 35 bâtiments dont une fonderie de plomb. Le site est officiellement fermé en 1956[4].

Les déchets produits sur le Site A sont initialement directement placés dans des tranchées de 6 pieds (1,8 m) de profondeur puis recouverts de terre à Plot M. À partir de 1948, ceux-ci sont placés dans des conteneurs en acier avant leur enfouissement[4]. Cependant, en 1949, 285 grammes d'uranium sont égarés. Ils seront retrouvés mais l'ensemble des conteneurs d'acier sont extraits dans le cadre des recherches. Après cet événement les déchets produits à Site A sont envoyés à l'extérieur : la dernière tranchée de Plot M est comblée le [2],[5].

Après le déclassement des réacteurs, le combustible nucléaire et l'eau lourde utilisés sur place sont envoyés au laboratoire national d'Oak Ridge, l'ensemble des bâtiments est détruit et des déchets nucléaires de faible activité sont placés dans le bouclier biologique de CP-3. Le bouclier est ensuite détruit au moyen de charges explosives et les débris tombent dans une fosse de 40 pieds (12,2 m) creusée sous l'emplacement du bouclier. L'ensemble est recouvert de béton et de sol et un marqueur est placé. De même à Plot M, les déchets déjà enterrés sont recouverts d'une couche de béton de 1 pieds (0,3 m) et de 8 pieds (2,4 m) de sol dans le but d'empêcher leur migration et un marqueur est posé[4].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) Robert E. Piorkowski, « Surveillance of Site A and Plot M : Report for 2016 », sur anl.gov, .
  2. a b c et d (en) Harold Henderson, « Here Lies the World's First Nuke », sur chicagoreader.com, .
  3. a b et c (en) « Site A/Plot M, Illinois, Decommissioned Reactor Site », sur lm.doe.gov, .
  4. a b c d et e (en) « Site A/Plot M, Illinois, Decommissioned Reactor Site History », sur lm.doe.gov, .
  5. (en) « Site A/Plot M, Illinois, Decommissioned Reactor Site History Timeline », sur lm.doe.gov, .