Sirop (pharmacie galénique)

Un sirop contre la toux, avec une cuillère à soupe.

En pharmacie galénique et selon la Pharmacopée européenne, un sirop est une forme galénique liquide utilisée pour l’administration d’au moins un principe actif de médicament par voie orale.

Sirop avec sucreModifier

Les sirops sont des solutions aqueuses contenant du sucre et au moins un principe actif soluble dans l'eau.

Rôles et concentration du sucreModifier

Le sucre est surtout utilisé pour[1] :

  • conserver le produit fini ;
  • aider à masquer le goût désagréable des principes actifs ;
  • améliorer le goût ;
  • améliorer la consistance.

La concentration en sucre doit être proche mais inférieur au point de sursaturation : la concentration en sucre doit être entre 65 et 67 % en masse :

  • un pourcentage plus faible rend le sirop un très bon nutriment pour les micro-organismes ;
  • un pourcentage plus élevé provoque la cristallisation d'une partie du sucre quand la température de stockage change.

Les autres excipientsModifier

Les sirops peuvent aussi contenir les excipients suivant :

FabricationModifier

Les sirops sont préparés principalement selon la méthode suivante :

  • dissolution des ingrédients dans de l'eau pure et parce que le sucre réduit la solubilité, il est généralement ajouté à la fin ;
  • chauffage et/ou agitation active jusqu'à la dissolution de tous les ingrédients. Si au moins un des ingrédients est sensible à la chaleur, l'agitation doit avoir lieu sans chauffage ;
  • élimination des impuretés par filtration, le cas échéant ;
  • ajout de suffisamment d'eau pure pour arriver à la bonne masse ou au bon volume.

Sirop sans sucreModifier

Le sirop peut aussi être sans sucre. Le sucre est alors remplacé par :

Les sirops sans sucre(s) sont moins cariogènes que les sirops avec sucre(s).

Notes et référencesModifier

  1. Marie-Hélène Sauvageot, Sylvie Demirdjian, Juliette Schenckery, "Le médicament", Editeur Nathan, Collection Repères Pratiques, 1998