Ouvrir le menu principal
Simona
Titre original Simona
Réalisation Patrick Longchamps
Scénario Patrick Longchamps
Acteurs principaux
Sociétés de production Bruno Dreossi, Roland Perault
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie, Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Drame
érotique
Durée 92 minutes
Sortie 1974

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Simona est un film italo-belge réalisé par Patrick Longchamps en 1971 et sorti en Italie en 1974, tiré de Histoire de l'œil, roman de Georges Bataille (1928).

Sommaire

SynopsisModifier

Simona (Laura Antonelli) assiste à une corrida en Espagne. Elle se souvient de ses expériences érotiques torrides avec Georges, en Belgique. Un jour, les deux amants avaient rencontré Marcelle (Margot Margaret), qui vivait dans la maison de son père, un embaumeur expert (Patrick Magee). Marcelle est jeune et belle, et elle a déjà eu des expériences sexuelles avec son oncle (Raf Vallone). Simona et Georges tentent de libérer Marcelle, avec même des relations sexuelles à trois. Mais l'histoire se terminera dans un bain de sang. On revoit Simona à nouveau dans la scène finale de la corrida : le taureau est tué et traîné hors de l'arène alors que dans la villa de Georges tous les animaux empaillés reviennent à la vie et s’enfuient.

Filmé à Knokke-Heist, commune belge située dans la province flamande de la Flandre-Occidentale, et en Espagne.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

CitationModifier

« J’ai quelques copies dont je ne peux rien faire à cause des problèmes de droits. C’est le cas d’un des meilleurs films belges selon moi, Simona de Patrick Longchamps, tiré de l’Histoire de l'œil de Georges Bataille. Le film a été tourné en 1971 en Belgique et il n’est sorti qu’en Italie. L’exploitation du film est bloquée par les héritiers de Georges Bataille qui ont vendu, en 1998, les droits cinématographiques à une société de production américaine, bref il y a des tas de problèmes qui m’empêchent d’exploiter ce film, malheureusement[2]. »

— par Paul Geens qui gère les droits de très nombreux films belges du patrimoine, notamment pour la projection en salle ou pour la diffusion par les télévisions, et édite en support DVD un très large catalogue de films rares et/oubliés.

Notes et référencesModifier

  1. Éric Meuwissen, « La baronne de SELYS LONGCHAMPS », Le Soir, Bruxelles,‎ (lire en ligne)
  2. http://www.cinergie.be/webzine/paul_geens_l_archeologue_du_cinema Paul Geens : L’archéologue du cinéma ; Sarah Pialeprat ; Cinergie ; premier avril 2009

Source de traductionModifier

Lien externeModifier