Sièges de Kuromaru

Siège de Kuromaru

Informations générales
Date Août 1338
Lieu Près de la forteresse de Kuromaru, province d'Echizen
Issue Victoire de la Cour du Nord
Belligérants
Cour du NordCour du Sud
Commandants
Hosokawa AkiujiNitta Yoshisada
Forces en présence
Inconnues50 cavaliers

Guerres de l'époque Nanboku-chō

Coordonnées 36° 05′ 26″ nord, 136° 12′ 22″ est
Siège de Kuromaru

Informations générales
Date Automne 1339
Lieu Forteresse de Kuromaru, province d'Echizen
Issue Réussite du siège; la forteresse passe sous le contrôle de la Cour du Sud
Belligérants
Cour du NordCour du Sud
Commandants
Shiba TakatsuneWakiya Yoshisuke

Guerres de l'époque Nanboku-chō

Coordonnées 36° 05′ 26″ nord, 136° 12′ 22″ est

Le Kuromaru (黒丸), ou « Forteresse noire », est une forteresse appartenant au kanrei Shiba Takatsune, située dans la province d'Echizen (de nos jours Nittazuka, à Fukui dans la préfecture de Fukui). Elle est attaquée à deux reprises au cours des guerres de l'époque Nanboku-chō du XIVe siècle, durant laquelle elle est à la fois détruite et reconstruite.

Les siègesModifier

La forteresse est attaquée une première fois en par une petite force composée d'une cinquantaine de cavaliers commandés par Nitta Yoshisada, engagement connu sous le nom bataille de Fujishima. Hosokawa Akiuji reçoit d'Ashikaga Takauji, l'ordre d'aider Shiba Takatsune dans sa défense et rencontre l'armée de Nitta à peu de distance de la forteresse. Les moines guerriers du monastère Heisen-ji, qui font d'abord partie des forces de Nitta, sont soudoyés par Shiba pour abandonner l'attaque et la ruée des Nitta pour combler l'écart qui s'ensuit dans ses formations les conduit à lui et ses cavaliers poursuivent ceux de Hosokawa. Dans la bataille qui suit, Nitta est mortellement blessé par une flèche.

L'année suivante, à son couronnement, l'empereur Go-Murakami donne l'ordre au dernier frère des Nitta, Wakiya Yoshisuke, de monter une autre attaque contre la forteresse. Cet assaut est un succès et se termine par la reddition de Shiba.

Le TaiheikiModifier

Le chapitre 20 du Taiheiki rapporte les circonstances du décès de Yoshisada à Kuromaru. Une flèche blesse son cheval, l'empêchant de sauter un fossé et le faisant tomber, ce qui bloque la jambe gauche de Yoshisada. Une flèche de la rafale ayant atteint ce dernier entre les sourcils, il tire son épée et se tranche la gorge. La ressemblance avec la mort de Minamoto no Yoshinaka tel que décrite dans le Heike Monogatari a conduit à mettre en doute la véracité de l'anecdote.

Casque de YoshisadaModifier

En 1656, un agriculteur labourant la terre à proximité du site de la bataille découvre un casque et le présente à Matsudaira Mitsumichi, daimyo du domaine de Fukui. La construction du casque indique qu'il a appartenu à un guerrier de haut rang, et le domaine estime qu'il a appartenu à Yoshisada. Le casque est maintenant exposé au sanctuaire Fujishima à Fukui[1]. Une borne, le Nittazuka, se trouve à l'endroit où le fermier a trouvé le casque.

BibliographieModifier

  • Sansom, George (1961). A History of Japan: 1334-1615. Stanford: Stanford University Press.
  • (ja) Taiheiki

Source de la traductionModifier