Ouvrir le menu principal
Service toilette. Faïence à décor imprimé, Creil-Montereau. Musée Gallet-Juillet. Creil, France

Un service de toilette est un ensemble d'éléments assortis destinés à la toilette et quelquefois à sa parure. Le service de base, utilisé à une époque où les habitations ne disposaient pas de l'eau courante, est composé d'une vasque, cuvette bassin ou bassine, d'une cruche, pot à eau, broc ou aquamanile et d'un porte-savon. Il se disposait sur un meuble de toilette. En fonction de la richesse de ses possesseurs et de la mode, il peut être complété de nombreux éléments supplémentaires : miroir, brosses, pots à onguents, poudrières, boîtes diverses, et intégrer plus d'une vingtaine d'éléments.

L'ensemble sera l'objet d'une production en série par les faïenceries, qui en feront quelquefois un objet de luxe richement ouvragé. D'autres matériaux sont aussi employés : bois peint, argent, et même pierres semi-précieuses[1].

Les pots à eau sont à large panse, ou alors plus étroits et plus hauts. Les bassins sont ronds, parfois à pans coupés plus ou moins profonds, leurs bords sont parfois droits, souvent renflés ou évasés. Les services se complètent de boîtes à peigne, à brosse à dent, ou à savon et d'un pot de chambre. Les formes varient suivant les modes[2].

Les Leçons hebdomadaires de la langue italienne à l'usage des Dames de l'abbé Bencireci, parues en 1772, sont dédiées aux Dames françaises, tout comme l'édition de 1778, peu différente de la précédente. L'auteur déplore que, contrairement à tant de pays d'Europe où les femmes ne dédaignent pas de parler italien, le public féminin français boude encore une langue pourvue de tant d'attraits. Est-ce par peur des difficultés ? Ou de l'ennui ?[3]. Le service de toilette de l'abbé Bencireci comprend les articles suivants[4] :

Le peignoir l'accappatójo
Le miroir lo spécchío
La boite à poudre l'accappatójo
La houppe la nappa
Le rouge il rosso, il belletto
Les peignes il péttini
Les ciseaux le cesoje
Les épingles gli spilli
La pelote il guancialino
Les petites pinces le mollettine
Les cure-oreilles lo stuzzicorecchì
La boîte à mouches la scátola da nei
Les vergettes la spázzola
L'éponge la spogna
Les flacons la boccette
Eaux de senteurs acqua odorose
Eau de lavande acqua di spigo

Notes et référencesModifier

  1. (en)Kimberly Chrisman-Campbell, « Dressing to impress: The Morning Toilette and the Fabrication of feminity », dans Paris, Life and Luxury in the eighteenth century, dir. Charissa Bremer-David, ed. Paul Getty Museum, Getty Publications, 2013, p.53-75 extraits en ligne
  2. Monique Verboomen, Roger van Schoute. Dictionnaire des motifs de la faïence fine imprimée en Belgique. Lannoo Uitgeverij, 2006 - 271 pages. Consulter en ligne
  3. Reuillon-Blanquet Madeleine. Les Grammaires des dames en France & l'apprentissage des langues à la fin du XVIIIe siècle. In: Histoire Épistémologie Langage, tome 16, fascicule 2, 1994. La grammaire des dames, sous la direction de Wendy Ayres-Bennett . pp. 55-76. DOI : 10.3406/hel.1994.2393. [1]
  4. Abbé Bencirechi, Leçons hebdomadaires de la langue italienne à l'usage des dames, suivies de deux vocabulaires; d'un recueil des synonymes français de l'abbé Girard, appliqués à cette langue; d'un discours sur les lettres familières; et d'un précis des règles de la versification italienne, cloitre Saint Germain l'Auxerrois, La Veuve Ravenel, , 324 p. (lire en ligne), p. 19-20

Voir aussiModifier