Serafino Capponi

philosophe et théologien dominicain italien
Serafino Porrecta
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Annibale CapponiVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
Serafino della Porretta
Activités
Autres informations
Ordre religieux
Ordre des Prêcheurs (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata

Serafino Capponi, né à Porretta Terme en Émilie-Romagne en , et mort à Bologne le , connu sous le nom de Serafino della Porretta, est un théologien italien.

Biographie modifier

Serafino Capponi, fils de Girolamo et de Lionora Bartolini, naquit à Porretta Terme, en 1536. Il avait reçu, à son baptême, le nom d'Annibale. Dès la jeunesse, il prit l'habit de l'Ordre des Prêcheurs, au couvent de Bologne où, à cause de la grande piété, on l'appela Séraphin. Capponi passa la plus grande partie de la vie à étudier l'œuvre de Thomas d'Aquin. Il fut nommé professeur de philosophie à Bologne, puis régent à Rieti, L'Aquila, Ferrare et Venise (pendant 25 ans). À la suite de démêlés avec la République, il quitte Venise et s'établit à Bologne pour la fin de sa vie. Il mourut à Bologne le . On lui doit un vaste commentaire à la Somme théologique de Thomas d'Aquin, qui témoigne de l'évolution dominicaine sous l'influence du cardinal Cajetan et de Giovanni Crisostomo Javelli, mais aussi des nouveaux raidissements disciplinaires qui affectent l'ordre. Dans son commentaire, Capponi insère par exemple la démonstration philosophique de l'immortalité de l'âme et cite à plusieurs reprises le décret "Apostolici Regiminis" (1513). Selon lui, sont hérétiques et à punir comme tels non seulement ceux qui affirment la mortalité de l'âme, mais encore ceux qui soutiennent comme vraie n'importe quelle autre proposition philosophique contraire à la foi. La supériorité de l'Écriture sainte, divinement révélée, par rapport à la raison, "permet à la théologie de purger les sciences humaines de l'infection" [1]. Il est également l'auteur de commentaires bibliques.

Publications modifier

Les principaux ouvrages du R. P. Serafino Capponi sont :

  • Veritates aureæ super totam legem veterem, etc. Venise, 1590, in-fol. ;
  • Scholia super Compendium theologicæ veritatis Alberti Magni, Venise, 1588-1590, in-8° ;
  • Tota theologia sancti Thomæ Aquinatis in compendium redacta, Venise, 1597, in-12 ;
  • Elucidationes formales in summam theologicam Sancti Thomæ de Aquino, Venise, 1588, 5 vol. in-4° ;
  • Summa totius theologiae D. Thomae etc. cum elucidationibus formalibus, etc., Venise , 1612, 6 vol. in-fol. ;
  • Commentarii in psalterium Davidicum (opus posthumum), Bologne, 1736-1745, 4 vol. in-fol.

Notes modifier

  1. Beretta 2005, p. 81-82.

Bibliographie modifier

  • Giovanni Michele Pio, Vita e morte del ven. P. M. Serafino della Porretta, Bologne,  ;
  • Année dominicaine, nouvelle édition, Lyon, janvier 1883, grand in-8°, p. 55-68 ;
  • Francesco Beretta, « Orthodoxie philosophique et Inquisition romaine au 16e – 17e siècles. Un essai d'interprétation », Historia philosophica, vol. 3,‎ , p. 67-96 (81-82).

Liens externes modifier