Saitō Myōchin

daimyo

Saitō Myōchin (斎藤 妙椿?, 1411-) est un daimyo et moine de l'époque Sengoku[1]. Myōchin est le fils de Saitō Sōen (斎藤宗円), qui a servi comme shugodai de la province de Mino et le frère cadet de Saitō Toshinaga. Il a commencé à un jeune âge sa formation comme moine à Zene-ji (善恵寺). Sa tombe se trouve dans l'enceinte du Zuiryū-ji à Gifu, préfecture de Gifu.

Saitō Myōchin
Fonction
Daimyo
Titre de noblesse
Daimyo
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
斎藤妙椿Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père

HistoireModifier

En 1450, Saitō Myōchin sert comme shugodai du nord de la province de Mino pour le compte du clan Toki. Durant son administration, il construit le Jōzai-ji dans l'actuelle ville de Gifu. Ce temple devient plus tard le temple familial du clan Saitō. Quand Yoshinaga meurt en 1460, Myōchin quitte Jōzai-ji pour le château de Kanō proche.

Source de la traductionModifier

Notes et référencesModifier

  1. (ja) « Uta de Megutta Shiro, Gujo City »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 10 mai 2008).