Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Les Saika Ikki ou Saiga Ikki (雑賀一揆?), basés à Ōta dans la province de Kii, sont un des nombreux groupes Ikkō-ikki (guerriers bouddhistes fanatiques) dans le Japon féodal, dirigé par Suzuki Magoichi. En particulier, les membres du Saika ikki, avec les moines du Negoro-ji, sont réputés pour leur expertise à l'arquebuse et pour leurs armuriers et fondeurs experts. Ces deux groupes viennent en aide au Ishiyama Hongan-ji, la forteresse cathédrale centrale des Ikkō-ikki qui est assiégée par Oda Nobunaga de 1570 à 1580. Leur devise peut se traduire : « Tenez bon et n'oubliez pas ». Leur propre forteresse, le château d'Ōta (près du site de l'actuelle château de Wakayama), est assiégé par Nobunaga en 1577. Le monastère est attaqué à nouveau quelques années plus tard par Toyotomi Hideyoshi, en châtiment de leur opposition à son ancien seigneur, Oda.

BibliographieModifier

  • Sansom, George (1961). A History of Japan: 1334-1615. Stanford, California: Stanford University Press.
  • Turnbull, Stephen (2003). Japanese Warrior Monks AD 949-1603. Oxford: Osprey Publishing.
  • Green, Robert (2009). Characteristics of Small Japanese Villages, McGraw Hill Publishing

Source de la traductionModifier