Saïd ben Sultan al-Busaïd

personnalité politique omanais

Saïd ben Sultan
سعيد بن سلطان
Illustration.
Portrait contemporain de Saïd bin Sultan
Titre
Sultan d'Oman
Saïd II

(51 ans, 6 mois et 15 jours)
Avec Salim Ier
Prédécesseur Sultan ibn Ahmad[1]
Successeur Thuwaïni ibn Sultan (en tant que sultan d'Oman)
Majid ben Saïd (en tant que sultan de Zanzibar)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Sumail
Date de décès (à 59 ans)
Lieu de décès Mahé (Seychelles)
Père Sultan ibn Ahmad
Mère Ghanneyeh bint Saif al-Busaïdi
Enfants Thuwaïni
Barghach
Ali
Majid
Turki
Sayyida Salme
Famille Al Saïd

Saïd ben Sultan al-Busaïd
Monarques d'Oman

Saïd ibn Sultan (en arabe : سعيد بن سلطان; aussi connu sous les noms de Sayyid Saïd bin Sultan Al-Busaïd, Seyyd Saïd ibn Sultan, Seyyid Saïd ou Seyd-Saïd, né le et mort le ) fut le sultan d'Oman du jusqu'à sa mort, au cours d'un voyage en mer entre Mascate et Zanzibar. Il transféra la capitale de son royaume de Mascate à Zanzibar en 1840.

BiographieModifier

Saïd bin Sultan est devenu le seul dirigeant d'Oman, apparemment avec le consentement de son frère. Leur tante, la fille de l'imam Ahmad bin Saïd al-Busaïdi, semble avoir influencé cette décision.

En 1820, il lance une expédition punitive contre les Bani Bu Ali avec l'aide de la Compagnie des Indes orientales. Il a été vaincu, mais l'année suivante, une force de compagnie plus importante est revenue et a vaincu la tribu.

En 1832, il reçoit la visite d'un émissaire du gouvernement des États-Unis, Edmund Roberts, qui vient négocier des accords commerciaux[2]. Ce dernier, après être retourné aux États-Unis, revient en 1835 pour finaliser l'accord, et lui apporte des présents de la part de son gouvernement, dont une pièce d'un dollar de 1804[3].

En 1837, il a conquis Mombasa, au Kenya. En 1840, Saïd déplace sa capitale de Mascate, Oman, à Stone Town, Zanzibar, où Richard Waters était consul américain, et a envoyé un navire aux États-Unis pour tenter de promouvoir une relation commerciale.

À la mort de Saïd en 1856, son royaume était divisé. Son troisième fils, Thuwaïni bin Saïd, est devenu le sultan de Mascate et d'Oman, et son sixième fils, Majid bin Saïd, est devenu le sultan de Zanzibar.

Le Musée national d'Oman à Mascate abrite de nombreux objets en argenterie et autres biens ayant appartenu à Saïd.

Notes et référencesModifier

  1. Règne seul à partir du 14 septembre 1806
  2. (en) Q. David Bowers, The rare silver dollars dated 1804 and the exciting adventures of Edmund Roberts, Bowers and Merena Galleries, (ISBN 978-0-943161-82-2, OCLC 44885607, lire en ligne), p. 142
  3. (en) Q. David Bowers, The rare silver dollars dated 1804 and the exciting adventures of Edmund Roberts, Bowers and Merena Galleries, (ISBN 978-0-943161-82-2, OCLC 44885607, lire en ligne), p. 264

Liens externesModifier