SS-Verfügungstruppe

troupes SS « à la disposition du Führer » (1934-1939), puis « à la disposition de l'armée », la Wehrmacht (1939-1940), fondues dans la Waffen-SS en 1940

La SS-Verfügungstruppe (SS-VT), en français la « troupe SS à disposition », est formée en 1934 en tant que formation armée de la SS. Dès le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, la SS-VT est placée sous le commandement de la Wehrmacht.

La SS-VT devient le noyau de la Waffen-SS, officiellement créée le par décret spécial d'Adolf Hitler. Le transfert de l'ensemble des unités de la SS-VT dans la Waffen-SS est officiellement confirmé par Hitler dans un discours du à Berlin[1]. C'est la Waffen-SS qui sera en 1941 la première armée au monde à créer un uniforme spécifique de combat, de couleur vert de gris moucheté noir, à la fois pour la vareuse comme pour le pantalon. La Waffen-SS regroupera en 1945 un effectif total de 46 divisions d'active d'infanterie et de blindés ; sur cet effectif, 29 divisions auront des engagés qui ne sont ni Allemands ni Autrichiens

HistoriqueModifier

Les hommes de la SS-VT sont entraînés selon les règles de la SS et sont choisis parmi les volontaires qui ont accompli leur service d'une durée de six mois dans le Reichsarbeitsdienst (Service du travail du Reich)[2]. Après cette période du R.A.D., les jeunes Allemands devaient effectuer leur service militaire pour une durée de deux ans, à partir de la création de la Wehrmacht, en 1935.

Les SS-Standarten der Verfügungstruppe (unités SS des troupes à disposition) voient le jour en automne 1934, lorsque ces nouvelles structures de la SS se créent à partir des Politische Bereitschaften (unités d'alerte politiques) de Munich, Ellwangen, Arolsen, Hambourg et Wolterdingen[3] et deviennent alors des unités de type régimentaire, " copiées" au niveau de leur organisation sur les " Regimenten " d'infanterie de l'armée allemande.

En 1937, ces troupes constituent la 1re division SS Leibstandarte SS Adolf Hitler. En tant qu'unités de type militaire, ayant reçu comme officiers instructeurs des officiers de l'armée régulière, dont certains ensuite demandent leur intégration dans les troupes armées de la S.S., les membres de la S.S.-VT adoptent alors l'uniforme " feldgrau", uniforme type de l'armée allemande, avec toutefois les insignes de grades et de fonctions spécifiques aux S.S. Pour toutes les cérémonies d'honneur, ils revêtent aussi la tenue spécifique des S.S., de couleur noire, avec le bandeau nazi, au bras gauche

Après l’Anschluss, en mars 1938, une nouvelle unité est alors créée à Vienne ; il s'agit de la Standarte SS « Der Führer » qui voit le jour. Elle résulte de la fusion des unités Schutzstaffel germano-autrichiennes et de parties des Standarte « Deutschland » et « Leibstandarte Adolf Hitler ».

AU 1 er , l'appellation " Standarten der SS-VT " n'est plus usitée et elle est remplacée par celle de " SS-Regimentern ". Cette même année, 14 000 hommes composent la SS- Verfügungstruppe[4].

Tableau des régiments de la SS-Verfügungstruppe
Nom de régiment Abréviation officielle Siège Poste de supplément au sein de la Wehrmacht Remarques
Leibstandarte SS Adolf Hitler LSSAH/LAH Berlin-Lichterfelde Ergänzungsstelle I Tous les candidats domiciliés dans les Wehrkreise I, II, III, IV et VIII. Mais également tous les candidats dans le Reich qui mesurent au moins 178 cm.
I. SS-Standarte Deutschland/VT 1. Sta Deutschland/VT Munich Ergänzungsstelle III Tous les candidats domiciliés dans les Wehrkreise V, VII et XII.
II. SS-Standarte Germania/VT 2. Sta Germania/VT Hambourg-Veddel Ergänzungsstelle II Tous les candidats domiciliés dans les Wehrkreise VI, IX, X et XI.
III. SS-Standarte Der Führer/VT 3. Sta Der Führer/VT Vienne Ergänzungsstelle IV Tous les candidats domiciliés dans l'Ostmark.

Notes et référencesModifier

(en)/(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en anglais « SS-Verfügungstruppe » (voir la liste des auteurs) et en allemand « SS-Verfügungstruppe » (voir la liste des auteurs).
  1. Flaherty 2004, p. 156.
  2. (en) Andrew Mollo, Uniforms of the SS, t. 3 : SS-Verfügungstruppe 1933-1939, Londres, Windrow & Greene, , 100 p. (ISBN 978-1-872004-51-8, OCLC 990432829), p. 3
  3. Cüppers 2018.
  4. Rochus Misch et Nicolas Bourcier (Témoignage recueilli par) (trad. de l'allemand), J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945, Paris, Librairie générale française, coll. « Livre de poche » (no 30777), , 247 p. (ISBN 978-2-253-12154-1, OCLC 680698778), p. 25.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Martin Cüppers (trad. de l'allemand), Les éclaireurs de la Shoah : La Waffen-SS, le Kommandostab Reichsfürer-SS et l'extermination des Juifs, Paris, Calmann-Lévy/Mémorial de la Shoah, , 456 p. (ISBN 978-2-7021-6157-9).
  • (en) T. H. Flaherty, The Third Reich : The SS [« Le Troisième Reich : la SS »], Time-Life, (1re éd. 1988) (ISBN 1-84447-073-3).