SPA Dovunque 35 blindé

Fiat SPA Dovunque 35 Blindé
Image illustrative de l’article SPA Dovunque 35 blindé
Production
Concepteur Drapeau de l'Italie FIAT - SPA
Constructeur SPA
Caractéristiques générales
Équipage 2 (+ transport 10 hommes de troupe)
Longueur 5300 mm
Largeur 2000 mm
Hauteur 2500 mm
Masse au combat 4,70 tonnes (à vide)
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage face avant : 10 mm - faces latérales : 8 mm
Armement
Armement principal Mitrailleuse Fiat-Revelli Mod. 14/35 de 8 mm
Mobilité
Moteur Essence Fiat 18T 4 cylindres 4 053 cm3
Puissance 55 ch
Suspension 6x4
Vitesse sur route 50 km/h
Puissance massique 11,70 ch/t
Autonomie 285 km

Le SPA Dovunque 35 blindé est un véhicule de transport de troupes blindé sur roues italien, produit par Fiat V.I.-SPA et utilisé par le Brigate Nere de la République sociale italienne durant la Seconde Guerre mondiale.

Contexte historiqueModifier

Dès 1938, le commandement de l'armée royale italienne voulut doter les régiments de l'armée de terre, les Bersagliers, d'un véhicule blindé de transport de troupes d'infanterie.

La société Viberti présente en 1941 un prototype construit sur la base du camion militaire SPA Dovunque 35 un véhicule pouvant transporter 10 soldats avec leur équipement. Les responsables militaires émirent rapidement des doutes sur la bonne utilisation d'un tel engin notamment à cause du poids ajouté pour le blindage sur un châssis non conçu à l'origine pour cela, ce qui empêcha le projet de se concrétiser. Les militaires lui préférèrent le Fiat SPA S37 blindé. La société Viberti avait toutefois lancé la fabrication de plusieurs exemplaires destinés à différentes unités de l'armée répondant à des besoins particuliers mais les bombardements massifs de la zone de Turin avaient bloqué leur finition. Le prototype opérationnel et testé en 1941 restera stocké dans les ateliers Viberti jusqu'au , date à laquelle il fut réquisitionné par la Brigata Nera d'Ather Capelli de Turin.

Utilisation après l'armisticeModifier

Les responsables de Viberti, soucieux de remédier aux critiques émises lors de la présentation, modifièrent le projet et dès 1942 furent en mesure de proposer une nouvelle version avec, notamment, un toit entièrement blindé. Le , quelques exemplaires furent mis en fabrication avec les modifications apportées. En , après la libération, les quelques exemplaires en cours de finition dans les ateliers Viberti furent réquisitionnés par différentes unités. Au moins 3 exemplaires furent récupérés par les Républicains, deux par les partisans, dont un fut détruit par un panzerfaust par un légionnaire de la 29e Waffen-Grenadier-Division de la SS (italienische Nr. 1), la division SS italienne, tiré Via Delleani à Turin.

Caractéristiques techniquesModifier

Le véhicule est construit à partir du châssis du camion tout terrain 6x4 SPA Dovunque 35 largement modifié. Les parois latérales sont anguleuses et reçoivent un blindage d'une épaisseur de 8 mm. Le plancher reçoit un blindage riveté de 10 mm. Le moteur, placé à l'avant, est protégé par une avancée blindée de la carrosserie qui protège également le radiateur.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (it) Nicola Pignato et Filippo Cappellano, Gli Autoveicoli da combattimento dell’ Esercito Italiano, t. 2, Ufficio Storico Stato Maggiore dell’Esercito,
  • (it) Paolo Crippa, I reparti corazzati della Repubblica Sociale Italiana 1943/1945, Marvia Edizioni, (ISBN 978-8889089101)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier