Le SC Motor Jena a été fondé, en même temps que de nombreux autres clubs sportifs, dans le cadre de la DTSB pour promouvoir et améliorer les performances sportives en Allemagne de l'Est. Le Sportclub de Jena était un club omnisports avec de nombreuses sections très réputées :

Avec la fin de l'Allemagne de l'Est qui signifia également la fin du système des clubs de sport de la RDA, le Motor Jena se transforma en TuS Jena[2]. Des sportives comme Heike Drechsler ou Petra Felke ont remporté des médailles pour ces deux clubs.

RéférencesModifier

  1. Frédéric Augendre et Caroline Bruneau, « Le beau combat d'Ines Geipel », Le Parisien, (consulté le 5 août 2012)
  2. (de) 1000. Medaille für Jenas Universitätssportler

SourcesModifier

  • (de) Dieter Huhn et Wolfgang Rosenow: Leichtathletik. DDR-Meisterschaften im Freien von 1948 bis 1990 und in der Halle von 1964 bis 1990. Berlin 1994
  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « SC Motor Jena » (voir la liste des auteurs).