Ouvrir le menu principal

14e arrt
Rue Perrel
Situation
Arrondissement 14e
Quartier Plaisance
Début Rue Vercingétorix
Fin Rue Blottière (disparue)
Morphologie
Longueur 85 m
Largeur 12 m

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Perrel

La rue Perrel est une ancienne voie du 14e arrondissement de Paris.

Sommaire

Origine du nomModifier

HistoriqueModifier

Classée dans la voirie de Paris en 1931, elle fut longtemps un passage dans le prolongement de la rue Pernety.

Bâtiments et lieux de mémoiresModifier

  • No 2 bis : le peintre Henri Rousseau, dit le Douanier Rousseau, y avait son logement au premier étage et au rez-de-chaussée son atelier de 1906 à 1910 date de sa mort[1]. Alfred Jarry, ami proche de Rousseau, y fut logé temporairement[2]. L'atelier fut habité dans les années 1930 par le peintre Sigmund Menkès et son épouse[3]. Menkès, partant pour les États-Unis, céda l'atelier au peintre Léon Weissberg en 1935, qui y résida jusqu'au [4]. Leur ami le peintre Jacob Macznik occupa à la fin des années 1930 une chambre au 2e étage de la même maison avec son épouse dans les années 1950[5]. Y résida Constantin Papachristopoulos, peintre et sculpteur grec[réf. nécessaire]. Après la Seconde Guerre mondiale, le peintre et sculpteur Victor Brauner occupa de 1945 à 1964 l'ancien atelier du Douanier Rousseau[6] ; il s'y fit photographier par Émile Savitry en 1946. L'écrivain Philippe Soupault lui rendit visite dans les lieux la même année[7]. La maison fut détruite en 1965 dans les travaux de la rue Vercingétorix et de création de la terrasse Modigliani[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b La Voix du 14e (connexion non sécurisée).
  2. ppcaillou.canalblog.com.
  3. ecole-de-paris.fr.
  4. memoiresdeguerre.com.
  5. [PDF] ju.org.ua.
  6. Portrait de Victor Brauner dans son atelier devant "La rencontre du 2 bis Perrel", 1957, photographie de Denise Collomb, Charenton-le-Pont, médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, notice sur sur photo.rmn.fr.
  7. Philippe Soupault, Journal d'un fantôme, illustré entre autres d'un portrait de Soupault par Brauner.

Articles connexesModifier