Roue de Minto

Roue de Minto
Image illustrative de l’article Roue de Minto
Roue de Minto tournant dans de l'eau chaude

La roue de Minto est un moteur thermique nommé d'après Wally Minto . Le moteur se compose d'un ensemble de chambres étanches disposées en cercle, chaque chambre étant reliée à la chambre qui lui fait face. Une chambre de chaque paire connectée est remplie d'un liquide à bas point d'ébullition ( propane ( T B = − 42 °C) et R-12 ( T B = − 29,8 °C) sont répertoriés dans les articles de Mother Earth News). Idéalement, le fluide a également une pression de vapeur et une densité élevées.

Roue de Minto

FonctionnementModifier

Lorsque la chambre inférieure de chaque paire est chauffée, le liquide commence à se vaporiser, forçant le liquide restant à se déplacer vers la chambre supérieure. Ce transfert de fluide provoque un déséquilibre de poids, ce qui fait tourner la roue. La brochure de Minto suggère également d'obtenir un différentiel de pression avec un gaz dissous au lieu d'un gaz bouillant. De l'eau gazeuse ou du propane dissous dans du kérosène sont suggérés[1].

CaractéristiquesModifier

La roue Minto fonctionne sur de faibles changements de température et produit une grande quantité de couple, mais à une vitesse de rotation très faible.[réf. nécessaire] La vitesse de rotation est directement proportionnelle à la surface des conteneurs utilisés, le volume et la hauteur de la roue. Plus le rapport surface/volume est élevé, plus la vitesse de révolution est élevée.

HistoireModifier

Frères Iske et Israel L. LandisModifier

En 1881, les frères Iske ont obtenu un brevet pour un design similaire à la roue de Minto. Le brevet propose des lampes comme sources de chauffage[2].

Plus tard la même année, Israel L. Landis a obtenu un brevet pour un moteur similaire. Différent de la roue Minto et du brevet des frères Iske, le moteur oscille, mais ne tourne pas[3].

Au cours des années suivantes, les frères Iske ont obtenu divers brevets, dont certains concernant des modifications et/ou des améliorations sur des moteurs similaires à la roue de Minto et un moteur oscillant[4] similaire à la conception d'Israël L. Landis.

L'oiseau buveurModifier

Les types de moteurs oscillants des frères Iske et Landis sotn liés à l'oiseau buveur, qui date des années 1910 à 1930. Il a été breveté aux États-Unis en 1945[5] et 1946[6] par deux inventeurs différents.

La contribution de Wally MintoModifier

Wally Minto a expérimenté différents fluides de travail. Avec les fluides de travail qu'il utilisait, il réduisait la différence de température requise, permettant au moteur - par exemple - de fonctionner à l'énergie solaire[7]. Basée sur le fluide de travail, sa roue améliorée est également connue sous le nom de " Freon Power Wheel "[8]. Le magazine Popular Science en a parlé dans son numéro de .

ExemplesModifier

Un exemple fonctionnel d'une roue de Minto a été publié pour la première fois dans une série d'articles dans The Mother Earth News, numéros 38 mars, 39 mai et 40 . Les unités de test construites par Mother Earth News (numéro 40, ) et les MythBusters (épisode 24, – "Ming Dynasty Astronaut") ont fonctionné pour convertir la différence de température en couple ; mais pas aussi bien que prévu.[réf. nécessaire]

RéférencesModifier

  1. Minto's pamphlet
  2. US243909 - 1881 patent for the device
  3. US250821
  4. (en) « Motor », sur google.com, (consulté le ).
  5. (en) « Activated amusement device », sur google.com, (consulté le ).
  6. (en) « Novelty device », sur google.com, (consulté le ).
  7. http://www.keelynet.com/minto/minto2.htm
  8. « Wallace Minto : Freon Power Wheel », sur rexresearch.com (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier