Ouvrir le menu principal

La roboéthique est l'éthique appliquée à la robotique. Elle est centré sur l'éthique humaine pour guider la conception, la construction et l'utilisation des robots.

Le terme roboéthique a été inventé par le roboticien Gianmarco Veruggio en 2002, il est également l’initiateur du premier colloque international sur la roboéthique en 2004[1].


Les grands champs de questionnementModifier

Comme la roboéthique est une éthique centrée sur l'humain, elle doit respecter les principes les plus importants et largement acceptées la Charte universelle des droits de l'homme :

  • La dignité humaine et des droits de l'homme.
  • L'égalité, la justice et l'équité.
  • Avantages et inconvénients.
  • Respect de la diversité culturelle et le pluralisme.
  • Non-discrimination et non-stigmatisation.
  • Autonomie et responsabilité individuelle.
  • Le consentement éclairé.
  • Protection des renseignements personnels.
  • Confidentialité.
  • Solidarité et coopération.
  • La responsabilité sociale.
  • Partage des avantages.
  • Responsabilité envers la biosphère.

HistoriqueModifier

Les premiers travaux sur la roboéthique pourraient être attribués à Isaac Asimov et ses Trois Lois de la Robotique.

RéférencesModifier