Ouvrir le menu principal

Robert Hennequin
Image illustrative de l’article Robert Hennequin
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Bondy (Seine)
Décès (à 81 ans)
Lieu Lorient (Morbihan)
Poste défenseur
Parcours junior
Saisons Club
1936-1941 Stade de l'Est
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1941-1951 Drapeau : France Stade rennais 279 (22)
1951-1952 Drapeau : France FC Lorient - (-)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1951-1952Drapeau : France FC Lorient -
1952-1958Drapeau : France GV Hennebont -
1958-1970Drapeau : France Larmor-Plage-
1975-1976Drapeau : France Larmor-Plage-
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Robert Hennequin, né le à Bondy (Seine) et mort le à Lorient (Morbihan)[réf. nécessaire], est un joueur et un entraîneur de football français.

Sommaire

CarrièreModifier

Originaire d'Île-de-France, il fait ses premières armes au Stade de l'Est, avant de rejoindre la Bretagne et le Stade rennais UC dès 1941, à 21 ans. D'abord milieu de terrain, il recule rapidement en défense où il s'impose.

En 1943-1944, alors qu'un championnat entre équipes fédérales est mis en place, il n'est pas retenu pour faire partie de l'équipe de Rennes-Bretagne et évolue donc une saison avec les amateurs du Stade rennais, en CFA, après s'être caché à Niort pour échapper aux Allemands. Il réintègre les rangs professionnels la saison suivante.

Titulaire inamovible de la défense rennaise pendant près de dix ans, il fait partie des joueurs les plus « capés » sous le maillot rennais. Il quitte finalement Rennes pour devenir entraîneur-joueur du FC Lorient en 1951. Une expérience de courte durée pour Hennequin. À l'issue de la saison, le FC Lorient est relégué en Division régionale d'honneur, et l'ancienne gloire rennaise est priée de s'en aller. Il est remplacé par Georges Girot[1].

Hennequin a été entraîneur ponctuellement des juniors du Stade rennais avec lesquels il devient champion de l'Ouest vers 1950, puis avec le FC Lorient idem mais avec les cadets, en 1951, dont Roland Guillas, Rouyer, Le Roy…

RéférencesModifier

SourcesModifier

  • Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton, Rennes, Apogée, 1994

Liens externesModifier