Robert Estienne (1723-1794)

écrivain français

Robert Estienne, libraire français, né à Paris en 1723, prétendait descendre de la famille d'imprimeurs Estienne. Il mourut dans sa patrie en 1794.

Robert Estienne
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

BiographieModifier

En 1756, Robert et son frère Jacques Estienne, libraires, occupaient la partie droite du rez-de-chaussée du collège de Reims; ils en étaient encore locataires en 1765, après s'être agrandis avec une autre salle au rez-de-chaussée « formant cy devant la chapelle dudit Collège »[1].

Ses œuvresModifier

Parmi les ouvrages dont il est auteur, et qu'il a presque tous publiés sous le voile de l'anonyme, on distingue :

  1. Eloge de l'abbé Pluche, Paris, en tête de la Concorde de la géographie des différents âges ;
  2. Causes amusantes et connues, Paris, 1769 et 1770, 2 vol. in-12 ;
  3. Sermons pour les jeunes dames et les jeunes demoiselles, traduits de l'anglais de Fordyce, Paris, 1778, in-12 ;
  4. Etrennes de la vertu, contenant les actions de bienfaisance, de courage et d'humanité, Paris, 1782-1794, 2 vol. in-18 ;

Estienne est en outre l'éditeur des Opuscules de Rollin, Paris, 1771, vol. in-12, et a ajouté des notes à l'éloge de cet écrivain, par de Boze.

Notes et référencesModifier

  1. Henri Lacaille, Étude sur le Collège de Reims à Paris, 1412-1763, dans Travaux de l'Académie de Reims, CIV, 1897-98, p. 85 [1]

SourceModifier

« Robert Estienne (1723-1794) », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition, 1843-1865 [détail de l’édition]

Liens externesModifier