Ouvrir le menu principal

Rivière du Nord (pochade)

pochade de Tom Thomson
Rivière du Nord (pochade)
Tom Thomson - Northern River, sketch.jpg
Artiste
Date
hiver 1914-1915
Type
Technique
Mine de plomb, pinceau et encre et gouache sur carton
Dimensions (H × L)
30 × 26,7 cm
Collection
Peinture canadienne, Toronto
N° d’inventaire
82/176Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Rivière du Nord est une pochade du peintre canadien ontarien Tom Thomson réalisée sur le motif dans le parc Algonquin. Elle est conservé au Musée des beaux-arts de l'Ontario.

Sommaire

MéthodeModifier

Tom Thomson, dès 1912, visite le parc provincial Algonquin. Il fait souvent avec ses amis peintres de longs voyages dans les contrées sauvages de l'Ontario, et la nature devient ainsi sa principale source d'inspiration. Il part également seul en forêt et en canoë sur les lacs avec son matériel de peintre au printemps et en été et ramène une multitude de pochades exécutées sur place sur carton ou bois de petites dimensions (celle de sa boîte servant à la fois de palette et de chevalet).

Ces pochades ne sont pas des esquisses à proprement parlé mais des œuvres à part entière même si certaines comme celle-ci font l'objet ensuite d'un travail postérieur s'en inspirant car revenu dans son atelier de Toronto, Tom Thomson reprend en hiver ses meilleures vues à l'huile sur de grands châssis entoilés dans des techniques différentes.

Le peintre utilisera le même thème pour un tableau de grande taille réalisé en peinture à l'huile sur châssis intitulé du même titre (en anglais Northern River), conservé au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa.

Comparaison des tailles
 
Pochade sur carton à la mine de plomb, pinceau, encre et gouache.
 
Northern River peinture à l'huile sur châssis.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (fr) Catalogue de l'exposition de 2002, Tom Thomson par Charles C. Hill et Dennis Reid, Musée des beaux-arts du Canada (présentée à Vancouver, Edmonton, Québec et Toronto) 386 pages (ISBN 2895680280), p. 192 et 193.
  • David P. Silcox, Tom Thomson: An Introduction to His Life and Art, Firefly Books, 2002, p. 58

Liens externesModifier