Renégats

livre de David Gemmell

Renégats
Auteur David Gemmell
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Fantasy
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre Knights of Dark Renown
Lieu de parution Londres
Date de parution 1989
Version française
Traducteur Laurent Calluaud
Éditeur Mnémos
Lieu de parution Paris
Date de parution
Couverture Didier Graffet
Chronologie

Renégats (titre original : Knights of Dark Renown) est un roman de fantasy de David Gemmell paru en 1989 en anglais et en 2002 en français (traduction de Laurent Calluaud pour les éditions Mnémos).

L'histoire prend lieu dans le même monde que le Cycle Drenaï, mais dans un passé lointain[1] : les évènements de Renégats sont mentionnés dans L’Étoile du matin et dans Loup blanc.

Après une nouvelle victoire contre les Fomoriens, le général Ahak décrète le démantèlement de l’immense Empire de la Gabala qui dominait tout le continent, revenant aux frontières d’origines des Neuf Duchés (qui correspondent largement au royaume de Pelucid).

À cette époque la magie était davantage présente et liée aux couleurs et aux émotions.

RésuméModifier

Depuis la disparition des Chevaliers de la Gabala partis libérer le peuple des Vyres des créatures des ténèbres, rien ne va plus dans les Neuf Duchés. Corruption, violence et peur se répandent dans tout le royaume. La révolte gronde contre les programmes de régénération nationale et de purification ethnique mis en place par les chevaliers rouge du nouveau roi. Alors que les sombres rumeurs se multiplient, l’espoir des petites gens se tournent vers le héros rebelle Llaw Gyffes qui rassemblerait une armée dans la forêt Océane…

Personnages[2]Modifier

Le Dagda, prophète maître des couleurs

  • Gabaliens

Seigneur non nommé des chevaliers rouges

Ahak, roi de la Gabala (ancien général qui a démantelé l’Empire de la Gabala)

Mahan, son serviteur personnel

Cairbre, chevalier rouge envoyé à Mactha

Kar-shen, général gabalien

Okessa, devin carriériste

Roem, Duc de Mactha

Marradin, neveu de Roem

Errin de Laene, maître des cérémonies du Duc de Mactha

Boran, son serviteur personnel

Dame Diane, patricienne de Mactha

Dame Sheera, patricienne de Mactha, sœur cadette de Dame Diane

Bavis Lan, chef de cavalerie ; Lugas, cavalier

Givan et Strad, mercenaires

  • Rebelles

Llaw Gyffes, dit Main-Ferme, ancien forgeron héros malgré lui

Agrain, dit le Singe, esclave marron devenu seigneur bandit

Nuada Main d’Argent, poète et conteur de sagas

Lug / Lamfhada, esclave fomorien en fuite

Manannan, dit le Chevalier Déchu

Ruad Ro-fhessa, magicien artisan

Gwydion, magicien guérisseur

Elodan, ancien champion du roi

Bucklar, seigneur bandit forestier

Ramath, chef forestier

Ariane, jeune forestière

Dubarin, vieux chasseur d’Agrain

  • Nomades

Cartain, riche marchand

Kartia, amante de Nuada

Uladaï, traqueur au service d’Errin

Evaï, jeune fille sauvée par Agrain

  • Vyres

Paulus, poète et magister vyre

Draya, Senlis, Marine, tentatrices vyres

  • Anciens Chevaliers de la Gabala

Ollathair, fils de Calibal, Armurier de la Gabala

Samildanach, Seigneur Chevalier de la Gabala

Pateus, Edrin, Manannan, Bersis, Cantaray, Joanin, Kirstae et Bodrach, Chevaliers de la Gabala

  • Nouveaux Chevaliers de la Gabala

Lamfhada, Armurier de la Nouvelle Gabala

Elodan, Seigneur Chevalier de la Nouvelle Gabala

Manannan, chevalier déchu

Llaw Gyffes, héros rebelle

Agrain, roi-voleur

Morrigan, amante maudite de Samildanach

Nuada, magicien du blanc

Errin, Seigneur de Laene

Uladaï, traqueur nomade

Roem, duc déchu

UniversModifier

  • Magie des couleurs :

Jaune : joie, innocence, émerveillement (mène aux autres couleurs)

Bleu : Ciel, magie du vol

Vert : guérison, croissance

Noir : Terre, vitesse, force

Blanc : paix, calme, harmonie, sérénité

Rouge : violence, peur, colère, luxure

Violet : non précisé par l'auteur

Or : jaune magnifié qui contient toutes les autres couleurs

  • Les Wyccha, des sorcières rebouteuses sont mentionnées

CommentairesModifier

  • Le titre du roman est inspiré de celui du livre de Graham Shelby lui-même intitulé Knights of Dark Renown (1969)[3].
  • De nombreux éléments sont inspirés des livres de Walter Scott, d'autres reprennent les thèmes de Le Roi sur le seuil.
  • La politique du roi Ahak envers les nomades apatrides, xénophobe et raciste, aboutit à un génocide qui rappelle celui de la Shoah.
  • David Gemmell appréciait J. R. R. Tolkien : Elodan peut être un clin d'œil au personnage du Silmarillion Beren Erchamion le Manchot.
  • Les références à la mythologie celtique sont nombreuses[2] :
    • le nom de Gabala s'inspire probablement du Lebor Gabála Érenn, le livre des conquêtes d'Irlande
    • le nom du chevalier Manannan s’inspire de Manannan MacLir, qui appartient aux Tuatha dé Danan
    • le nom de la vampire Morrigan s’inspire de la déesse de la guerre et de la mort du même nom
    • Lug/Lamhfada est inspiré du dieu éponyme qui est également appelé Samildanach et Llew Llaw Gyffes... Ou encore Nuada, qui est le nom du dieu gallois Llûd, ou Ruadh Rofessa autrement appelé Ollathair
    • Gwydion est un magicien et l'équivalent du Dagda dans la mythologie celtique gaulloise
      Tout cela renforce l’idée que tous les personnages du roman ne sont que les différentes facettes de l’humanité partagée entre ambition et compassion qu’elle soit prise collectivement ou individuellement.

Notes et référencesModifier