Ouvrir le menu principal

Relief Magnin

maquette du Genève de 1850
Relief Magnin
Relief Magnin - quartier de la cathédrale.JPG
Relief Magnin, quartier de la cathédrale.
Présentation
Type
Créateur
Matériau
Longueur
7,3 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Largeur
5,7 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Surface
30 m2Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le relief Magnin est une maquette réalisée par l'architecte Auguste Magnin (1841-1903) qui représente la ville de Genève en 1850 c'est-à-dire avant la suppression de ses remparts et de ses bastions « à la Vauban »[1],[2]. Elle a été présentée à l'exposition nationale suisse de 1896[1]. La maquette est conservée à la Maison Tavel.

Sommaire

Dimensions et matériauxModifier

Elle est d'une surface d'environ 30 m2 (longueur maximale : 7,25 m ; largeur maximale : 5,65 m). Les maisons et les fortifications de la ville sont réalisées en zinc et les toits, quant à eux, sont réalisés en cuivre, ce qui lui donne un poids de près de 800 kg[1],[3].

Comme souvent pour les plans-reliefs, les proportions sont ajustées pour compenser l'illusion d'écrasement vertical. Les horizontales du terrain et des bâtiments sont au 1:250e; l'échelle verticale est au 1:100e pour le terrain, et au 1:200e pour les bâtiments[3]. La maquette compte environ 2 000 bâtiments et 40 000 fenêtres[4].

NumérisationModifier

La maquette a fait l’objet d’une numérisation, d’abord à des fins conservatoires, mais aussi pédagogiques et historiques. Un scanner 3D a relevé 120 millions de points, puis un appareil photographique a réalisé 1 280 images en très haute définition. Ces informations ont été complétées par l’étude d’estampes, gravures, photographies et plans de la Genève de l’époque. Des historiens ont traité manuellement certains détails, des botanistes ont travaillé sur les arbres et la végétation[4].

Le résultat est consultable depuis octobre 2017 en ligne et interactivement, en trois dimensions, selon un certains nombre d’itinéraires au sol et en l’air, complétés par des fiches informatives[5].

RéférencesModifier

  1. a b et c « Maquette de Genève "Relief Magnin" (Genève, Maison Tavel) », sur rts.ch, .
  2. Société d'histoire et d'archéologie de Genève, Librairie Droz (ISBN 9782600055635, lire en ligne), p. 76.
  3. a et b « Le Relief Magnin : Dossier pédagogique » [PDF], sur ville-geneve.ch, Maison Tavel, (consulté le 18 août 2015), p. 5
  4. a et b Bertrand Beauté, « Grâce à Auguste Magnin, la Genève de 1850 existe en 3D », Tribune de Genève,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mai 2019).
  5. Depuis mardi midi, on peut se balader sur écran dans la Genève de 1850, Tribune de Genève, 3 octobre 2017

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier