Ouvrir le menu principal

Raymond Brun est un chef de mercenaires du XIIe siècle.

BiographieModifier

En 1181, il sert Philippe Auguste. L'année suivante, il combat pour soutenir la rébellion de Henri le Jeune et Geoffroy II de Bretagne contre leur père Henri II et Richard Cœur de Lion[1]. Il subit, notamment une défaite contre la troupe de Richard Cœur de Lion devant le château d'Aixe dans le limousin[2].

En juin 1183, Henri le Jeune meurt et les combats cessent. Les mercenaires livrés à eux-mêmes pillent les campagnes.

Le 20 juillet 1183, il commande avec Curbaran la bande de brabançons qui se fait massacrer devant Dun-le-Roi par les Capuchonnés[1]. Raymond Brun réussi à s'échapper et se réfugie a Châteauneuf-sur-Cher avec une troupe de brabançons. La troupe résiste seulement quelques jours aux Capuchonnés. Raymond Brun est tué[1],[2] ou se suicide[3] le 10 aout 1183 à Châteauneuf-sur-Cher.

Chefs de routiers contemporainsModifier

RéférencesModifier