Ras Kass

rappeur américain

Ras Kass, de son vrai nom John Austin, né le à Los Angeles, en Californie, est un rappeur et un producteur américain. Il fait partie du groupe The HRSMN (The Four Horsemen) avec Canibus, Killah Priest et Kurupt. Dans sa jeunesse, Ras Kass était un battle rappeur et un freestyleur, et il pratique encore cet art.

Ras Kass
Description de cette image, également commentée ci-après
Prospectus pour le Ras Kass A.D.I.D.A.S. tour, 2011.
Informations générales
Nom de naissance John Austin
Naissance (48 ans)
Watts, Los Angeles, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, producteur
Genre musical Hip-hop, hip-hop underground, rap West Coast, rap hardcore
Années actives Depuis 1994
Labels Priority, Zoo Life

Il est surtout connu dans le monde de l'underground pour son très controversé premier album Soul on Ice (1996) qui est considéré par certains comme un classique. Ras Kass est également connu pour ses paroles qui traitent des origines du racisme (Nature of the Threat), de la drogue (principalement le crack) et de la pauvreté dans les ghettos, autant que pour ses nombreux jeux de mots, métaphores et autres figures de style.

BiographieModifier

Jeunesse et débutsModifier

Austin est né à Watts, en Californie, le [1]. En 1996, il devient père de deux jumeaux (Ras et Taj) avec la chanteuse de soul Teedra Moses[2],[3]. L'artiste Barima « Bleu DaVinci » McKnight, du label Black Mafia Family Entertainment, est son cousin[4].

Ras Kass reprend son nom de l'empereur éthiopien Yohannes IV dont le nom est Ras Kassa Mircha. Ras Kass participe à la scène hip-hop avec son single Remain Anonymous. Avant sa signature au label Priority/EMI Records, Ras Kass participe à plusieurs albums et de freestyles sur des chaînes de radio. Il participe à la chanson Come Widdit de Sway and King Tech (feat. Ras Kass, Ahamad & Saafir) (Priority Records) et à (Wake Up Show Anthem ’94 (feat. Ras Kass, Nas, Lauryn Hill, Chino XL, Organized Konfusion & Saafir), et Riiot de Chino XL.

Soul on Ice et RasassinationModifier

Jeune, Austin s'inspire du hip-hop et d'artistes comme Ice Cube, Rakim, Scarface, et KRS-One. Son premier album, Soul on Ice, est publié en 1996. Également inspiré de l'écrivain Eldridge Cleaver, Ras publie des titres radicaux comme Ordo Abchao et Nature of the Threat. L'album est publié au label Priority Records, et suit du deuxième album, Rasassination, qui fait participer Easy Mo Bee, RZA, Twista, Xzibit, Mack 10 et Dr. Dre. Le premier single Ghetto Fabulous fait participer Dre et Mack 10. L'album est bien accueilli[5], puis suivi d'un troisième album, intitulé Van Gogh.

Priority, Van Gogh et Goldyn ChyldModifier

Pendant l'enregistrement du troisième album de Ras, Van Gogh, le label Priority Records fusionne avec Capitol Records, qui acquiert le contrat du rappeur et les droits sur ses chansons[6]. Ras fait participer DJ Premier, Hi-Tek, et Dr. Dre, Rockwilder et Battlecat. Des tensions surviennent durant la ré-enregistrement de l'album, à cause de restrictions budgétaires et un manque de promotion.

Ras Kass s'implique également dans le groupe The HRSMN, parfois appelé 4 Hrsmn, aux côtés de Kurupt (de Tha Dogg Pound), Killah Priest, et Canibus. L'album The Horsemen Project est publié en 2003, sans aucune suite. Après la finalisation de son album, le MC et Priority tombent en désaccord concernant le premier single de la liste des titres. Goldyn Chyld, produit par DJ Premier, devait être le premier single de l'album, mais les exécutifs de Priority décident d'apposer The Whoop, produit par Dr. Dre, contre le gré de Ras Kass et Dr. Dre. Pendant la finalisation de Goldyn Chyld, Kass est renvoyé en Californie, appréhendé pour conduite en état d'ébriété, et condamné à de la prison. Deux semaines avant d'effectuer sa peine, Priority l'informe de sa décision de ne pas inclure Goldyn Chyld. Fugitif, Ras enregistre quelques chansons dans son studio et se rend finalement à la police[7]. Pendant cette période, il entre en conflit avec le producteur The Alchemist, qui aurait produit un beat à Ras qu'il aurait ensuite revendu à Jadakiss, pour sa chanson We Gon' Make It[8].

Incarcération et Institutionalized I and IIModifier

Après avoir purgé 19 mois en prison, Ras Kass enregistre l'album Institutionalized et tente de se détacher du label Priority/Capitol Records. Bien qu'initialement prévue comme album, elle est publiée comme mixtape[9] générant un buzz modéré[10] au label Priority. Il publie ensuite deux nouvelles mixtapes en 2006, Revenge of the Spit et Eat or Die, et entre en conflit avec le rappeur de la G-Unit The Game pour avoir insulté le fils du rappeur lors d'un freestyle[11]. En , Kass met finalement un terme à son contrat avec Priority. Cependant, sur le point de signer un nouveau contrat avec Def Jam ou G-Unit Records selon les rumeurs, il est de nouveau incarcéré après son passage au BET Awards. À cette période, il publie son album Institutionalized au label Babygrande Records. Après presque deux ans d'incarcération, Ras Kass est libéré de prison en [12].

Ras Kass parle de son séjour en prison dans le documentaire Rhyme and Punishment sorti en 2011.

De The Quarterly à Save the Ras KassModifier

Ras Kass révèle la sortie d'un nouvel album intitulé The Quarterly. À l'origine prévu pour être achevé le premier trimestre 2009, il contient les titres Hip-Hop Weekly de Crooked I et Month of Madness de freeway[13]. The Quarterly est publié le sur www.raskass-central.com et contient dix-neuf titres qui font participer Killah Priest, Mistah F.A.B. et Krondon de Strong Arm Steady, ainsi que Pete Rock et Veterano à la production[14].

BarmageddonModifier

En , Ras Kass avoir changé de nom de son nouvel album de P.U.M.A. (Pushin Underground Music Always) en Barmageddon, qui est publié le [15]. L'album fait participer Kendrick Lamar, MK Asante, Bishop Lamont, Ice T, Too Short, et Talib Kweli.

DiscographieModifier

Albums studioModifier

EPModifier

  • 2016 : Lyrical Hiphop Is Dead[16]

CompilationsModifier

  • 2003 : Re-Up the Compilation

Albums collaboratifsModifier

MixtapesModifier

  • 2006 : Revenge of the Spit
  • 2006 : Eat or Die
  • 2007 : Chinese Graffiti (avec Jay 211 et Namebrand)
  • 2009 : Quarterly
  • 2012 : Spit No Evil (avec Dr. Hollywood)
  • 2013 : Barmageddon

Notes et référencesModifier

  1. (en) Jason Ankeny, « Ras Kass Biography », sur AllMusic (consulté le ).
  2. (en) « Teedra Moses: Simply Complex Part Two », sur AllHipHop, (consulté le ).
  3. (en) « Teedra Moses: A Conversation with the Young Lioness », sur beatsboxingmayhem.com, (consulté le ).
  4. (en) « RAS KASS: “Let the Truth be Told“ », sur hiphopclub.biz, (consulté le ).
  5. (en) Nathan Rabin, « Rasassination - Ras Kass | Songs, Reviews, Credits, Awards », AllMusic (consulté le ).
  6. (en) « Ras Kass and Capitol Records finally part ways. » [archive du ], CraveOnline (consulté le ).
  7. (en) « Ras Kass - HipHop-Elements.com » (consulté le ).
  8. (en) « Ras Kass Interview », sur UKHH (consulté le ).
  9. (en) « Exclusive Hip Hop News, Audio, Lyrics, Videos, Honeys, Wear, Sneakers, Download Mixtapes » (consulté le ).
  10. (en) « Mixtape Monday: Mixtape Monday: Ras Kass Claims L.A. Crown; Ice-T Considers 'New Jack' Sequel » (consulté le ).
  11. (en) « Ras Kass - Bet That », XXL Magazine, (consulté le ).
  12. (en) « Ras Kass Secures May Release Date From Prison », sur AllHipHop, (consulté le ).
  13. (en) « Lil B - Bitch Mob (Respect The Bitch) » [archive du ], HipHopDX, (consulté le ).
  14. (en) « Ras Kass Announces Release & Tracklisting of the Quarterly », HipHopDX, (consulté le ).
  15. (en) « Ras Kass Barmageddon Album Stream | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales | HipHop DX », HipHopDX (consulté le ).
  16. (en) « Ras Kass Lyrical Hiphop is Dead », sur Bandcamp.com (consulté le )
  17. (en) « Apollo Brown & Ras Kass - Blasphemy », sur Mello Music Group (consulté le ).
  18. (en) « Smi Hendrix Breakfast at Banksy's », sur Mello Music Group (consulté le ).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier