Radio Cité (Bruxelles)

Radio Cité (Bruxelles) fut lancée le . Diffusée exclusivement le week-end, Radio Cité a été la première radio musicale pop-rock en Belgique. En fait, Radio Cité s'intègre dans la chaîne de radio belge Canal 21 de la RTBF, diffusée uniquement sur la bande FM sur la fréquence de 93.2 MHz (Canal 21). Cette chaîne avait été créée au début des années 70 sur la base du programme de FIP (Radio France). Sa mission de base consistait à diffuser un fond musical entrecoupé d'informations routières.

Radio Cité fut fondée par Marc Moulin (ex-leader du groupe Telex et cofondateur du studio Synsound à Bruxelles).

DescriptionModifier

Radio Cité a marqué les esprits car elle a imposé, en Belgique, un nouveau format radiophonique basé essentiellement sur des émissions musicales pop-rock entrecoupées par de brèves informations d'actualité généraliste (à heure fixe). Radio Cité innove également dans sa programmation musicale efficace, audacieuse et de qualité. Parmi les nouveautés, on retrouve aussi la play-list (liste des titres les plus diffusés), l'album du week-end, le super favori (multi-diffusé), les flashes d'information musicale ("musical news", concoctés par Marc André) et l'habillage d'antenne (les jingles).

Les styles musicaux diffusés par Radio Cité étaient résolument modernes (rock, pop, disco, funk, new wave, blues, etc.) avec un clin d'œil aux musiques noires des Sixties produites par le label Motown.

Le programme s'échelonnait de 09h00 à 19h00 (puis de 07h30 à 19h30) les samedis et les dimanches uniquement.

HistoriqueModifier

En 1978, la bande FM en Belgique francophone peut se résumer à très peu de choses. En effet, seules les émissions de musique classique de la RTBF diffusées par le Troisième Programme (devenu Musiq 3 aujourd'hui) et celles de AFN Radio Shape (la radio des troupes américaines basées en Belgique) constituaient l'essentiel du paysage de la modulation de fréquence. Les «radios libres», très balbutiantes, ne diffusaient de programmes que quelques heures par semaine et pas nécessairement à jour et heure fixes. Notons qu'à cette époque, ces radios émettaient en toute illégalité avec risque de saisie à la clé.

Le vide sidéral sur la bande FM à la fin des années 70 fut, en quelque sorte, une opportunité unique saisie par Marc Moulin pour diffuser de la musique pop-rock. En effet, Moulin, après quelques séjours passés aux États-Unis et après une année passée à France Musique (Radio France), réintègre la RTBF (en 1976) la tête pleine de concepts divers et de musiques de styles différents. Il s'interroge sur le seul genre musical qu'il n'a pratiquement jamais abordé dans ses émissions (les musiques « qui marchent »). L'intuition du format FM lui vient alors à l'esprit et, avec une équipe de jeunes gens dynamiques, il lance Radio Cité.

L'équipe des animateurs de Radio Cité a accueilli des noms célèbres et moins célèbres de la radio et de la télévision belge (et autres) notamment Tania Roshlenko, Ria Marten, Nicole Lorent, Anne Goreux mais aussi Jean-Pierre Hautier, présentateur de Videogam sur la chaîne de télévision RTBF 1 et ancien directeur de La Première (radio généraliste de la RTBF) et Martine Matagne (la voix off de l'émission de télé « Strip Tease »). Viendront s'ajouter à cette liste, l'Anglais Ray Cokes (qui a ensuite travaillé pour MTV, France 2 et France 4), Terry Focant et Isabelle Christiaens.

Radio Cité émettra tous les samedis et tous les dimanches en FM (mono d'abord puis stéréo) du au . Ses célèbres jingles ont été créés par le groupe Telex. Le son de Radio Cité, très caractéristique (puissant dans les basses avec des filtres sur la musique et sur la parole, le tout englobé par une légère réverbération), a été développé, entre autres, par un technicien de la RTBF surnommé le «Bison des Montagnes» (alias Alain Neefs). La programmation musicale, quant à elle, était signée par le tandem Marc Moulin et Marc Francart. Une programmation principalement axée sur des musiques anglo-saxonnes et américaines à la ligne de basse bien prononcée et aux percussions sèches (selon Moulin). Radio Cité était à la base inspirée par les radios FM américaines (dixit son fondateur) et elle devait, au fil du temps, servir de modèle à bon nombre de radios FM commerciales belges.

Grille des programmesModifier

La grille des programmes (à partir de ) était la suivante :

  • 07h30-13h : Radio Cité Matin (nouveautés, album du week-end, super-favori)
  • 13h-16h : Radio Cité Rock
  • 16h-17h : Radio Cité Spécial (tranche généralement consacrée à un groupe de renommée internationale, avec interview réalisée lors de concerts à Forest National (entre autres), cette heure de programme pouvait aussi décliner son contenu sur une thématique, par exemple, Spécial Noël)
  • 17h-19h(30) : le samedi, Radio Cité Funky (le Son de la Ville)
  • 19h00-19h30 : le Hit des Maxis
  • 17h-18h30 : le dimanche, le Hit-Parade "International" (axe : Bruxelles - Londres - New York) de Radio Cité (compilation des classements des meilleures ventes du Hit-Parade de la RTBF, du BRT Top, du BBC1 Hit et du BillBoard américain).
  • 18h30-19h30 : le dimanche, Radio Cité Crooner (bien souvent présenté par Marc Moulin lui-même, passionné de jazz et qui a mené une carrière électro-jazz sous son propre nom)

Ces programmes étaient entrecoupés de jingles créés par le groupe Telex.

L'équipe de Radio CitéModifier

L'équipe de Radio Cité de 1978 à 1986 (liste non exhaustive)
Marc André Isabelle Christiaens Viviane Feyans Thierry Leclecq Martine Matagne Tania Roshlenko Isabelle Wathelet
Nathalie Baes Ray Cokes Terry Focant Rudy Léonet Marc Moulin Olivier Twist Claude Weyrich
Bert Bertrand Paul Delmotte Marc Francart Nicole Lorent Alain Neefs Roger Uyterelst René Coppens
Bijou Pol Evrart Anne Goreux Jean-Michel Masquelier Raymond Plum Guy « Super » van Humbeeck Stéphane Lizin
Mady Burniat Laurence Fasbender Jean-Pierre Hautier Ria Marten Benoît Posset Xavier Van Loock Paul Martial