Racibor II de Poméranie

Racibor II de Poméranie († après 1227) en allemand Ratibor II, est un souvearin de Poméranie, qui règne sur Schlawe et Stolp (en polonais Sławno-Słupsk) en Poméranie occidentale. Il est le dernier membre de la lignée des Ratiborides, une dynastie de Poméranie issue de la Maison de Greifen .

Racibor II de Poméranie
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Père

BiographieModifier

Racibor II est uniquement connu par un document de l'année 1223 dans lequel il est mentionné comme[1]: « Ratiborius Dei gracia princeps dictus terre Slauensis ».

De cela, ils en ont conclu que ce Racibor II doit avoir succédé à Bogusław III de Poméranie dans ses domaines situés en Poméranie occidentale et qui étaient contrôlés par les Ratiborides un rameau de la maison de Greifen autour de Sławno, c'est-à-dire la seigneurie de Sławno-Słupsk. Après cette date la durée du règne de Racibor II est inconnue.

Le lien de parenté de Racibor II et son prédécesseur Bogusław III est controversé. L'historien Martin Wehrmann (1861–1937) voit en Ratibor II un fils de Bogusław III [2] En revanche d'après Rudolf Benl, Ratibor II est soit un demi-frère de Bogislaw III né d'un second mariage de son père ou son cousin[3].

À la mort de Racibor II la lignée des Ratiborides disparait. La date de sa mort est inconnue. D'après Martin Wehrmann il meurt vers 1227[2], selon Rudolf Benl dès 1223[4].

On fait parfois d'Audacia († 1287) l'épouse du comte Henri Ier de Schwerin († 1228), une fille de Racibor II.

Guerre de successionModifier

Après la mort de Racibor II ses domaines de Sławno-Słupsk sont l'objet d'un conflit de succession entre la maison de Poméranie d'une part et la lignée cadette qui contrôle la Pomérélie samboride d'autre part. De plus à cette époque le royaume de Danemark poursuit son expanssion sur les rives de la mer Baltique qui se s'achève lors de la défaite de Valdemar II de Danemark lors de la bataille de Bornhöved en 1227. C'est alors que le Barnim Ier le Bon, duc de Szczecin tente de s'emparer avec l'aide de son cousin-germain Warcisław III de la région. Mais le pays de Schlawe-Stolp est conquis en 1238 par le duc Świętopełk II de Poméranie qui l'ajoute à son domaine de Poméranie orientale[4]

Notes et référencesModifier

  1. (de)Klaus Conrad (Bearb.): Pommersches Urkundenbuch. Band 1. 2. Auflage. Böhlau Verlag, Köln und Wien 1970, Nr. 215.
  2. a et b Martin Wehrmann: Généalogie des pommerschen Herzogshauses. Verlag Leon Sauniers Buchhandlung, Stettin 1937, S. 55–56.
  3. Rudolf Benl: Pommern bis zur Teilung von 1368/72. In: Werner Buchholz (Historiker) (Hrsg.): Deutsche Geschichte im Osten Europas. Pommern. Siedler Verlag, Berlin 1999, (ISBN 3-88680-272-8), S. 38.
  4. a et b Rudolf Benl: Pommern bis zur Teilung von 1368/72. In: Werner Buchholz (Hrsg.): Deutsche Geschichte im Osten Europas. Pommern. Siedler Verlag, Berlin 1999, (ISBN 3-88680-272-8), S. 87.

SourcesModifier