Un RPG-29 avec la roquette PG-29.

Le RPG-29 ou "Vampire" selon la terminologie de l'OTAN est un lance-roquettes à charge tandem développé par la Russie. L'arme a été adoptée par l'Armée rouge en 1989 puis a été exporté à travers le monde. Il a été utilisé contre les chars israéliens Merkava au Liban par le Hezbollah, dans le but de percer le blindage réactif de ces derniers. Quelques exemplaires ont également été utilisés par les forces armées irakiennes durant l'opération liberté irakienne en 2003. Il est également utilisé par différentes milices durant la guerre civile de 2014 en Syrie.

DescriptionModifier

Le RPG-29 est un lance-roquettes à vocation antichar, au projectile non guidé, de forme tubulaire, et rechargé par la bouche d'une portée maximale de 500 mètres. Assez léger, il est conçu pour être transporté et utilisé par un unique fantassin. Il dispose d'un organe de visée, placé sur le dessus du tube, de type 2.7x1P38.

Quand le missile quitte le tube de lancement, celui déploie 8 ailettes permettant de stabiliser son vol jusqu'à 500 mètres.

Deux types de projectiles sont disponibles pour cette arme:

  • La munition thermobarique TGB-29V, utilisée contre l'infanterie.
  • La munition antichar/anti-bunker PG-29V qui fonctionne avec des charges tandems et une ogive HEAT afin de déjouer les protections réactives. Le projectile est constitué tout d'abord d'une première petite charge destinée à activer les tuiles réactives de la cible. Derrière cette première charge, une seconde charge disposant d'une ogive à charge creuse (ou HEAT en anglais), beaucoup plus puissante et plus large, éclate à l'arrière de l'ogive initiale et projette un jet de métal solide et fin dans l'armure du tank, dont les protections ont été normalement déjouées par la première partie du projectile. Le PG-29V est donc capable de frapper et de détruire des tanks disposant d'un blindage réactif, prévu pourtant pour déjouer les charges creuses.

Le RPG-29 est une arme inhabituelle, comparée aux autres lance-roquettes russes, en effet les munitions tirées ne possèdent pas de charge initiale permettant de placer le projectile à une distance de sécurité avant que la fusée de celui-ci ne s'allume. A la place, le moteur de la roquette s'allume aussitôt que la gâchette est actionnée, et se consume déjà dans le tube de l'arme.

Une épaulière permettant un positionnement optimal et une poignée sont disposées à l'arrière du tube. Un organe de vision nocturne peut être installé sur l'arme.

Pays utilisateursModifier

Il est actuellement utilisé par les pays suivants :

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier