Rébellion de Francis Lovell et des frères Stafford

La rébellion de Francis Lovell et des frères Stafford est le tout premier soulèvement armé contre le roi Henri VII d'Angleterre après qu'il se soit emparé du trône à la bataille de Bosworth en 1485. Le soulèvement est conduit par Francis Lovell et les frères Stafford, Humphrey et Thomas, et a lieu à Pâques de l'année 1486[1].

Le complotModifier

Après la bataille de Bosworth en où leur roi Richard III est tué, Francis Lovell et Humphrey Stafford s'enfuient dans l'abbaye de Colchester. Les conspirateurs espèrent restaurer la Maison d'York sur le trône.

Henri VII crée un réseau d'espionnage dans le royaume afin d'anticiper les soulèvements yorkistes. En , il apprend que Lovell et Humphrey Stafford se sont échappés et préparent une révolte. Richard Edgcumbe et William Tyler sont envoyés par le roi pour arrêter Lovell. La révolte commençant à se désintégrer, Lovell s'enfuit auprès de Marguerite d'York en Flandres[2]. Au même moment, les Stafford déclenchent un soulèvement à Worcester, bien que le roi Henri y ait une armée fidèle.

Au moment de la rébellion, Henri VII se trouve à York. Alors qu'il se dirige vers Worcester avec son armée, les Stafford s'enfuient le à l'abbaye de Culham.

Capture des frères StaffordModifier

Le roi fait sortir de force les Stafford de l'abbaye le [3],[4]. Il ordonne l'exécution d'Humphrey Stafford, décapité le , mais pardonne à Thomas Stafford.

La violation du sanctuaire provoque cependant l'indignation du pape Innocent VIII[5].

RéférencesModifier

  1. Richardson I 2011, p. 119; Horrox 2004.
  2. Williams, J., 'The Political Career of Francis Viscount Lovell. 1456-?', The Ricardian 8 (1990), p. 393-94.
  3. Williams 1928, p. 186.
  4. Wagner, John A., "Lovell-Stafford Uprising (1486)", Encyclopedia of the Wars of the Roses, ABC-CLIO, 2001 (ISBN 9781851093588)
  5. Weber, Nicholas. "Pope Innocent VIII." The Catholic Encyclopedia Vol. 8. New York: Robert Appleton Company, 1910. 12 Jul. 2015]