Queue-de-cheval (anatomie)

Queue-de-cheval (anatomie)
Description de l'image Human caudal spinal cord anterior view description.jpg.
Données
MeSH A08.800.800.720.725.150Voir et modifier les données sur Wikidata

La queue-de-cheval (du lat. cauda equina) est un faisceau de cordons nerveux visible dans la zone inférieure de la colonne vertébrale, qui marque la « fin » du tube neural, au niveau de la seconde vertèbre lombaire L2, à partir de laquelle on pratique la ponction lombaire[1].

Elle est constituée de nerfs de la moelle épinière, qui se trouvent vers les vertèbres lombaires, sacrées et coccygiennes[2].

La compression de cette zone provoque le syndrome de la queue-de-cheval, dont les symptômes sont variables en fonction de la gravité de la compression : sciatique uni- ou bilatérale (selon l'uni- ou bilatéralité de la compression), paraplégie périphérique, atrophie des muscles et incontinence anale et vésicale[3],[4].

Les formes graves de ce syndrome se traitent par neurochirurgie[5],[6].

Notes et référencesModifier

  1. Élisabeth Barbier, Hypnose en soins infirmiers : Fiche 19. Accompagnement lors d’un geste médical invasif : la ponction lombaire, , 400 p. (ISBN 2100746820, lire en ligne), p. 215-226
  2. (en) M.H.Lavyne, Encyclopedia of the Neurological Sciences (Second Edition), (lire en ligne), p. 613
  3. Dr méd. Ralph T. Schär, Prof. Dr méd. Claudio Pollo, Dr méd. Christian T. Ulrich, Prof. Dr méd. Andreas Raabe, « Syndrome de la queue de cheval », sur ResearchGate,
  4. Alexia Even, « Troubles génito-sexuels et syndrome de la queue de cheval », Revue neurologique, vol. 174, no Supplement 1,‎ , p. 169 (lire en ligne)
  5. « Le syndrome de la queue de cheval, une urgence peu connue », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  6. « Les retards diagnostiques du syndrome de la queue de cheval », Le Quotidien du médecin,‎ (lire en ligne)
  • Le Petit Larousse de la médecine