Ouvrir le menu principal

Publius Sestius Capitolinus Vaticanus est un homme politique romain du Ve siècle av. J.-C., consul en 452 av. J.-C. et décemvir en 451 av. J.-C.

Sommaire

FamilleModifier

Il est membre de la gens des Sestii. Il est le fils d'un Quintus et son nom complet est Publius Sestius Q.f. Vibi.n. Capitolinus Vaticanus[1]. Tite-Live donne la forme Sextius[a 1] puis Sestius[a 2]. Denys d'Halicarnasse utilise la forme Siccius. Son cognomen Capitolinus n'est pas assuré, on trouve aussi Capito[2]. C'est le seul membre de sa famille à atteindre le consulat.

BiographieModifier

ConsulatModifier

En 452 av. J.-C., il est consul avec Titus Menenius Lanatus[a 3],[1]. Durant leur consulat, les délégués partis étudier les lois grecques reviennent à Rome et les tribuns de la plèbe réclament l'organisation de la commission qui doit mettre par écrit les lois. Publius Sestius soutient cette proposition, contre l'avis de son collègue Titus Menenius, qui fait traîner la question[1] puis, souffrant d'une maladie chronique, n’exerce plus d’activité jusqu’à la fin de son mandat. Publius Sestius refuse de prendre seul l'initiative de créer la commission, ce qui renvoie la décision à l'année suivante[a 4].

DécemviratModifier

En 451 av. J.-C., en raison du soutien qu'il a exprimé, il est coopté dans la première commission des décemvirs[2] qui rédige les dix premières tables de la loi des Douze Tables[a 5],[a 6],[a 7].

Notes et référencesModifier

  • Sources modernes :
  1. a b et c Broughton 1951, p. 44.
  2. a et b Broughton 1951, p. 45.
  • Sources antiques :
  1. Tite-Live, Histoire romaine, III, 32, 5
  2. Tite-Live, Histoire romaine, III, 33, 3
  3. Tite-Live, Histoire romaine, III, 32
  4. Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines, X, 54
  5. Tite-Live, Histoire romaine, III, 33-34
  6. Diodore de Sicile, Bibliothèque historique, XII, 9
  7. Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines, X, 55

BibliographieModifier

Auteurs antiquesModifier

Auteurs modernesModifier

  • (en) T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic : Volume I, 509 B.C. - 100 B.C., New York, The American Philological Association, coll. « Philological Monographs, number XV, volume I », , 578 p.

Voir aussiModifier