Procédé boîte chaude

procédé utilisé dans le domaine de la fonderie

Le procédé boîte chaude, diffère du procédé Croning par le fait que le noyau, constitué de résines différentes, fini de durcir à l’air libre.

MélangeModifier

Sable siliceux (100 %), résine (2 %) et catalyseur (0,4 %). Le sable s’utilise dans les deux heures qui suivent sa préparation.

Fabrication du noyauModifier

  • Le sable est injecté, par soufflage ou tir, dans la boîte à noyau généralement fabriquée en fonte fortement nervurée pour résister aux contraintes dues à la chaleur qui oscille entre 200 et 300°.
  • Tir de pression qui est de l’ordre de 7 bars sur un sable humide,
  • Le noyau est extrait, alors que la prise n’est pas totale. Le durcissement se réalise progressivement à l’intérieur de la matière.

AvantagesModifier

Précision dimensionnelle – solidité des noyaux – cadence de production élevée – belle peau sur la pièce coulée.

InconvénientsModifier

Contrôle rigoureux de la température du moule – refroidissement de la plaque de soufflage – besoin d’un volume d’air important – ventilation des installations.

Liens internesModifier