Precious Plastic

projet ouvert de recyclage du plastique

Precious Plastic
Logo de Precious Plastic

Precious Plastic est un projet de recyclage des matières plastiques, à l'échelle artisanale. De petites unités sont fédérées en un réseau mondial. Les méthodes et techniques employées sont basées sur le modèle du logiciel libre et peuvent être utilisées et modifiées sans restrictions. Le partage d'idées et d'innovations est encouragé.

Le projet a été lancé en 2013 par Dave Hakkens et en est maintenant à sa quatrième itération. Il s'appuie sur une série de machines et d'outils qui broient, fondent et injectent du plastique recyclé, ce qui permet de créer de nouveaux produits à partir de plastique recyclé à petite échelle.

Precious Plastic est un projet de recyclage de plastique de matériel ouvert et est un type de projet de commun numérique open source. Le projet a été lancé en 2013 par Dave Hakkens et en est maintenant à sa quatrième itération. Il s'appuie sur une série de machines et d'outils qui broient, fondent et injectent du plastique recyclé, permettant la création de nouveaux produits à partir de plastique recyclé à petite échelle.

HistoireModifier

En 2012, Dave Hakkens démarra le projet dans le cadre de ses études à la Design Academy de Eindhove. Le projet a été publié en 2013 comme étant la version 1.0. La conception de la version 2.0 a commencé en 2015 et fut publié en . Une place de marché fut alors créée sous le nom de Bazar, où sont vendus machines et produits à destination de recycleurs amateurs ou semi-professionnels.

Début 2017, l'équipe commença la conception de la version 3.0, publiée en octobre de la même année.

En , Precious Plastic reçu le Prix Famae et une récompense de 300 000 euros destinée au développement du projet. La ville d'Eindhoven fournit alors un vaste atelier, gratuitement. La version 4.0 a pu alors commencer et être publiée en .

En 2019, Hakkens et Precious Plastic furent impliqués dans une controverse portant du plastique récupéré en mer, la question étant de savoir si l'incinération était préférable au recyclage.

La descriptionModifier

 
Un mousqueton en plastique recyclé, fabriqué grâce à des machines de Precious Plastic

Precious Plastic, projet open source, s'appuie sur une série de machines et d'outils qui déchiquètent, fondent et injectent le plastique recyclé, permettant la création de nouveaux produits à petite échelle. Le projet permet à des consommateurs individuels de mettre sur pied "leur propre usine miniature de recyclage".

Le projet est composé de plus de 400 000 personnes réparties entre plus de 400 ateliers. Toutes les informations produites par le projet telles que les programmes informatiques, les dessins et les documents de référence sont disponible sur l'internet, gratuitement et librement, au terme de la licence Creative Commons Attribution - Share Alike International 4.0.

Projets liésModifier

Precious Plastic Fiji est créée en 2017 en tant qu'ONG dédiée à l'élimination des déchets plastiques[1].

Un atelier en Chine, la société Plastplan, issue de la branche Islandaise de Precious Plastic, permet que le plastique acheminé en Suède ne soit pas incinéré.

Hawaï, en 2019, Puna Precious Plastic collecte plus de 500 kg en vue de les recycler en matériaux de construction.

En Thaïlande, Precious Plastic Bangkok collecte des capsules de bouteilles en plastique pour les déchiqueter, les fondre et les remodeler en de nouveaux produits, y compris des robes de moine[2],[3].

Grâce à une dotation pour les arts du Comté de Dane, et en partenariat avec des associations locales, une antenne de Precious Plastique a vu le jour à Madison, dans l'État du Wisconsin.

Implication de l'UniversitéModifier

En 2018, Precious Plastic Texas a vu le jour après que des étudiants de l'Université du Texas eurent appris l'activité du groupe thaïlandais[3]. En 2019, des étudiants en environnement de l'Université DePauw, dans l'État de l'Indiana, fondèrent leur propre groupe et reçurent des subvention de la part de l'œuvre caritative Joseph and Carol Danks Centers Council Fund for Multidisciplinary Projects. Le projet continuera sous forme de séminaires et d'enseignements artistique. Des initiatives similaires ont vu le jour en Australie.

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) Ilaitia Ravuwai, « Precious Plastic Fiji To Set-Up Recycling Hubs For Plastics », Fiji Sun, (consulté le 6 janvier 2020)
  2. (en-US) Thaitrakulpanich et Reporter, « Precious Plastic: Recycling Bangkok One Bottle Cap At A Time », Khaosod English, (consulté le 6 janvier 2020)
  3. a et b (en-US) Thaitrakulpanich et Reporter, « 6 Times in 2019 Thais and Expats Stood Up for the Environment », Khaosod English, (consulté le 6 janvier 2020)

Liens externesModifier