Ouvrir le menu principal

Place Jules-Verne

place de Marseille, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jules Verne (homonymie).

place Jules-Verne
Image illustrative de l’article Place Jules-Verne
Place Jules-Verne
Situation
Coordonnées 43° 17′ 48″ nord, 5° 22′ 09″ est
Arrondissement 2e
Morphologie
Type Place
Superficie 2,100 m2

Géolocalisation sur la carte : Marseille

(Voir situation sur carte : Marseille)
place Jules-Verne

La place Jules-Verne se situe dans le 2e arrondissement de Marseille à côté de l’hôtel de ville. Son nom lui a été donné en l’honneur de Jules Verne par délibération du .

Après la destruction des vieux quartiers en 1943, cette place est simplement nivelée et aucune construction réalisée. Avant la réalisation d’un parking souterrain, des fouilles archéologiques préventives y sont réalisées d’août 1992 à avril 1993. Ces fouilles ont montré l’existence dans l’angle nord ouest de la place, d’un quai remontant à la fin du VIe siècle av. J.-C. ; par suite d’envasement, ce quai ne sera plus utilisé à la fin du Ve siècle av. J.-C.. La plage qui s’était constituée au sud de ce quai, est utilisée comme chantier naval[1] pour la construction et la réparation des navires. À la fin du IVe siècle av. J.-C. des cales de halage y sont installées : il s’agit de poutres fixées au sol sur lesquelles on fait glisser la quille des navires pour procéder ensuite à leur entretien. Cet ensemble est abandonné après la prise de la cité par les troupes de Jules César.

Les fouilles de cette place ont également mis au jour un quai et un entrepôt à dolia spécialisé dans le commerce du vin et identique à celui conservé au musée des docks romains. Ces aménagements sont en pleine activité tout au long du Ier siècle et de la première moitié du IIe siècle[2]. Au Ve siècle le terrain devient marécageux et un habitat s’y installe à partir du VIe siècle.

BibliographieModifier

  • André Bouyala d’Arnaud, Évocation du vieux Marseille, les éditions de minuit, Paris, 1961
  • Adrien Blés, Dictionnaire historique des rues de Marseille, Ed. Jeanne Laffitte, Marseille, 1989, (ISBN 2-86276-195-8)
  • Marc Bouiron, Henri Tréziny, Bruno Bizot, Armelle Guilcher, Jean Guyon et Mireille Pagni, Marseille, trames et paysages urbains de Gyptis au roi René, Actes du colloque international d’archéologie, 3-5 novembre 1999, Études massaliètes Numéro 7, éditions édisud, Aix-en-Provence, 2001 (ISBN 2-7449-0250-0).

RéférencesModifier

  1. Marc Bouiron, Henri Tréziny, Bruno Bizot, Armelle Guilcher, Jean Guyon et Mireille Pagni,Marseille, trames et paysages urbains de Gyptis au roi René, Actes du colloque international d’archéologie, 3-5 novembre 1999, Études massaliètes Numéro 7, éditions édisud, Aix-en-Provence, 2001, p. 174 (ISBN 2-7449-0250-0)
  2. Marc Bouiron, Henri Tréziny, Bruno Bizot, Armelle Guilcher, Jean Guyon et Mireille Pagni,Marseille, trames et paysages urbains de Gyptis au roi René, Actes du colloque international d’archéologie, 3-5 novembre 1999, Études massaliètes Numéro 7, éditions édisud, Aix-en-Provence, 2001, p. 184 (ISBN 2-7449-0250-0)