Ouvrir le menu principal
Pierre Mollaret
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Pierre Mollaret, né le à Auxerre et mort le à Paris, est un médecin neurologue et biologiste français.

BiographieModifier

Mollaret reçut sa formation médicale à Paris. Ses études furent interrompues par la Première Guerre mondiale. Il fut l'élève de Georges Guillain dont il épousa la fille.

En 1959, il publie avec Maurice Goulon un article fondamental sur les signes avérés du coma dépassé chez une série de patients sans activité cérébrale et incapables de respirer seuls, ce qui a permis de décrire les signes de la mort cérébrale, initiant l'essor des greffes d'organes[1].

Il a laissé son nom à la méningite aseptique récurrente, une affection rare due au virus Herpes simplex[2],[3].

On lui doit aussi la description, avec Guillain, du triangle des myoclonies, une zone anatomique du tronc cérébral dans laquelle une lésion est susceptible de se traduire par des myoclonies du voile du palais.

Pierre Mollaret décrivit aussi l'agent causal de la maladie des griffes du chat[4].

Notes et référencesModifier

  1. F. Vachon, conférence « Histoire de la réanimation médicale 1954- 1975 » lors du 38e congrès de la Société de réanimation à l'hôpital Bichat-Claude-Bernard, 21 janvier 2010
  2. (en) Sarikcioglu L, Sindel M, « Pierre Mollaret (1898-1987) and his legacy to science », J Neurol Neurosurg Psychiatr, vol. 78, no 10,‎ , p. 1135 (PMID 17878191, DOI 10.1136/jnnp.2007.119669)
  3. (en) Sendi P, Graber P, « Mollaret's meningitis », CMAJ, vol. 174, no 12,‎ , p. 1710 (PMID 16754896, DOI 10.1503/cmaj.051688)
  4. (en) Arlet G, Perol-Vauchez Y, « The current status of cat-scratch disease: an update », Comp Immunol Microbiol Infect Dis, vol. 14, no 3,‎ , p. 223–8 (PMID 1959317)

Liens externesModifier