Ouvrir le menu principal

Pierre Gingras

personnalité politique canadienne

Pierre Gingras
Fonctions
Député de Blainville
Prédécesseur Richard Legendre
Successeur Daniel Ratthé
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Saint-Sauveur d'Almaville
Parti politique Action démocratique du Québec
Profession Administrateur

Pierre Gingras, né le à Saint-Sauveur d'Almaville est un homme politique québécois. Il est conseiller municipal de Blainville de 1989 à 1993, maire entre 1993 et 2005, préfet en 2005, et député adéquiste de Blainville à l'Assemblée nationale du Québec de 2007 à 2008.

Sommaire

BiographieModifier

Pierre Gingras et sa famille s'installent à Blainville en 1982. Il s'implique au sein du Club Optimiste. S'intéressant de plus en plus au service public et aux questions touchant la famille, il devient commissaire scolaire en 1985, un poste qu'il occupera pendant huit ans[1].

En 1989, il est élu pour la première fois comme conseiller municipal à la Ville de Blainville au sein de l'équipe de Paul Mercier, le maire de l'époque. Réalisant que la Ville s'enfonce dans un gouffre financier[2], il fonde le Parti de l'action civique de Blainville (PAC) en 1991. Le PAC obtient une majorité de sièges au conseil municipal (7 sur 8) et Pierre Gingras est élu maire de la Ville de Blainville aux élections municipales de 1993[1]. La Ville éliminera son déficit en une année seulement[2]. Son parti obtiendra une unanimité au conseil municipal en 1997[1].

Toujours maire de Blainville, il se présente comme candidat du Parti libéral du Canada à l'élection fédérale de juin 2004 dans la circonscription Terrebonne—Blainville. Il termine deuxième, 22 240 voix, derrière la bloquiste Diane Bourgeois[3] qui est réélue pour un second mandat.

Pierre Gingras renonce à un autre mandat à la mairie et annonce son retrait de la vie politique municipale le . Pendant ses 12 années au pouvoir, l'équipe de Pierre Gingras a maintenu un gel des taxes municipales[2] et a contribué à faire augmenter la population blainvilloise de 24 000 habitants[4].

Pierre Gingras se présente sous la bannière de l'Action démocratique du Québec à l'élection générale québécoise de mars 2007. Il remporte le siège de la circonscription de Blainville avec une majorité de 3 547 voix sur le député péquiste sortant Richard Legendre[5]. Il est défait en 2008 par le péquiste Daniel Ratthé.

Le 7 février 2011, Pierre Gingras est nommé sur le conseil d'administration de la société étatique CBC/Radio-Canada[6].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Pierre Gingras », sur Action démocratique du Québec, (consulté le 7 août 2007)
  2. a b et c Marie Grenon, « "Je quitte heureux et satisfait" », sur Nord-Info, (consulté le 20 août 2008)
  3. « Trente-huitième élection générale - Résultats par bureau de scrutin », sur Élections Canada (consulté le 20 août 2008)
  4. [xls] Institut de la Statistique du Québec., « Estimation de la population des municipalités du Québec au 1er juillet des années 1996 à 2006 selon le découpage géographique au 1er juillet 2006 », sur Institut de la Statistique du Québec (consulté le 20 août 2008)
  5. DGEQ, « Élections générales, 2007, 26 mars — Blainville », sur Directeur général des élections du Québec, (consulté le 20 août 2008)
  6. Karine Fortin, « Un ancien député adéquiste nommé au C.A. de Radio-Canada », La Presse Canadienne,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier