Ouvrir le menu principal

Pierre-Joseph Amédée Tremblay

compositeur, organiste et professeur canadien
Pierre-Joseph Amédée Tremblay
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Los AngelesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instruments

(Pierre-Joseph) Amédée Tremblay, né à Montréal le - décédé à Los Angeles le , fut un organiste, compositeur, et professeur de musique canadien.

Sommaire

Vie et carrièreModifier

Amédée Tremblay fut avec Alexis Contant, un des premiers grands compositeurs canadiens à être formés exclusivement dans son pays natal. À l'âge de 12 ans, il commença ses études de musique avec le Père Sauvé, organiste à l'église Saint-Joseph à Montréal. Il étudia plus tard avec Alcibiade Béique (piano et orgue), le Père Cléophas Borduas (chant grégorien), et Romain-Octave Pelletier (orgue et fugue)[1].

Tremblay fut l'organiste de l'église Saint-Joseph en 1892 après avoir refusé une position similaire à l'église Dominique de Saint-Hyacinthe. Il occupa ce poste jusqu'à 1894 alors qu'il fut nommé organiste à la Basilique-cathédrale Notre-Dame d'Ottawa. Pendant les 26 années suivantes, il consacra son temps à ses occupations d'organiste, de compositeur, et de professeur à Ottawa. Ses étudiants furent entre autres Joseph Beaulieu, Wilfrid Charette, Oscar O'Brien, et son fils, le compositeur George Tremblay[1](1911-1982).

En 1920 Tremblay déménagea à Salt Lake City, dans l'Utah, pour prendre le poste d'organiste à la Cathédrale de la Madeleine. Il quitta en 1925 pour être organiste à Église Saint-Vincent de Paul à Los Angeles. Il demeura à cette église jusqu'à sa mort à Los Angeles en 1949[1].

Œuvres musicalesModifier

Il composa plusieurs motets, deux messes, quelques chansons patriotiques, des pièces pour orgue, et l'opérette L'Intransigeant. Sa Suite de quatre pièces pour grand orgue est sa composition la plus connue; elle se termine par une brillante toccata.

Ses œuvres furent publiées par Orme, Le Passe-Temps, A. J. Boucher et Ed. Archambault. Les compositeurs Guillaume Couture et Vincent d'Indy ont admiré la musique de Tremblay[1].

  • Dix-huit chansons populaires du Canada (Orme, Ottawa, 1902)
  • Je vous salue, Marie, mélodie pour chant et piano (A. J. Boucher, Montréal, 1904)
  • L'Intransigeant, opérette (création à Ottawa, 1906)
  • Suite de quatre pièces pour grand orgue (J. Fischer, New York, 1924), dédiée à Joseph Bonnet : Prélude-Carillon - Menuet français - Marche de fête - Toccata.

PartitionsModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d Gilles Potvin, « Amédée Tremblay », The Canadian Encyclopedia (consulté le 25 avril 2010)

Liens externesModifier