Pierre-Charles Gourlier

architecte français

Pierre-Charles Gourlier, né le à Paris et mort dans cette même commune le (à 70 ans), est un architecte français. Il est le père du peintre Paul-Dominique Gourlier.

BiographieModifier

Pierre-Charles Gourlier étudie l'architecture auprès de Jean-Antoine Alavoine et Jean-Nicolas Huyot[1]. Il devient professeur à l'école centrale des arts et manufactures, architecte des Greniers d'abondance jusqu'en 1831.

Il intègre l'administration de la direction des bâtiments civils à sa création en 1811. Membre du Conseil des bâtiments civils comme rapporteur et secrétaire à partir de 1819, il devient inspecteur du Conseil jusqu'à sa mort[2]. À ce titre, il est chargé d'inspecter de nombreux chantiers de restauration des cathédrales[3] pour le compte de l'administration des cultes (construction du chœur de la cathédrale de Nantes, reconstruction du comble de la nef de celle de Chartres, etc.).

DistinctionModifier

Il est admis comme membre correspondant de la société académique d'architecture de Lyon le . Il est également chevalier de la Légion d'honneur[4].

PublicationsModifier

  • Choix d'édifices publics projetés et construits en France depuis le commencement du XIXe siècle par MM. Gourlier, Biet, Grillon et feu Tardieu, Louis Colas libraire-éditeur, Paris, 1825-1836, Volume 1 (lire en ligne)
  • Choix d'édifices publics projetés et construits en France depuis le commencement du XIXe siècle par MM. Gourlier, Biet, Grillon et feu Tardieu, Louis Colas libraire-éditeur, Paris, 1837-1844, Volume 2 (lire en ligne)
  • Choix d'édifices publics projetés et construits en France depuis le commencement du XIXe siècle par MM. Gourlier, Biet, Grillon et feu Tardieu, Louis Colas libraire-éditeur, Paris, 1845-1850, Volume 3 (lire en ligne)
  • Salon de 1853. Études de maisons ouvrières et de bains et lavoirs publics, imprimé par E. Thunot et Cie, Paris, 1852 (lire en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. Léon Charvet, Lyon artistique. Architectes : notices biographiques et bibliographiques avec une table des édifices et la liste chronologique des noms, Lyon, Bernoux et Cumin, , 436 p. (lire en ligne), p. 178-179
  2. Ses rapports sont en partie accessibles à partir de la base Conbavil (INHA, base de données consultable en ligne).
  3. Répertoire des architectes diocésains du XIXe siècle, base de données consultable en ligne.
  4. « Pierre-Charles Gourlier », base Léonore, ministère français de la Culture

Sur les autres projets Wikimedia :

AnnexesModifier

Liens externesModifier