Philippe Roch

haut fonctionnaire et homme politique suisse

Philippe Roch, né le à Lancy, est un homme politique suisse. Il a dirigé le WWF Suisse puis l'Office fédéral de l'environnement.

BiographieModifier

Il obtient un diplôme d'études chimiques et biologiques à l'université de Genève en 1973, puis soutient en 1978 une thèse de doctorat en biochimie sur l'AMP cyclique dans le système nerveux périphérique[1]. Fondateur d'une section du WWF à Genève, il rédige l'éditorial de Panda Nouvelles (périodique du WWF Suisse)[2] et contribue au contenu du journal des jeunes du WWF Panda Club[3].

Il est secrétaire et responsable du WWF de Suisse romande dès 1977[4], premier secrétaire de l'entreprise CJ Énergies Nouvelles dès 1980, puis directeur général du WWF Suisse jusqu’en 1992[5].

Il est directeur de l'Office fédéral de l'environnement et secrétaire d'État à l'environnement (1992-2005) et consultant indépendant à partir de 2005[6],[7].

Il a eu plusieurs engagements institutionnels ou politiques. Membre du Parti démocrate-chrétien, il est élu député au Grand conseil du canton de Genève pour deux législatures (1973-1982)[4]. Il a été membre du comité de pilotage sur la recherche suisse du conseil de fondation de la Station ornithologique suisse de Sempach[8], président du comité pour l'Afrique du WWF international (1990-1992), coprésident du Fonds pour l'environnement mondial (FEM/GEF) (1996-2005) et membre du conseil d'administration de l'UNITAR (1996-2001).

En 2017 il s'oppose à la Stratégie énergétique 2050 à cause de la bureaucratie et des éoliennes[9].

En 2020, il participe avec Sophie Swaton et Jacques Dubochet à une table-ronde sur l'avenir de l'humanité et de la planète Salut l'écologie![10].

PublicationsModifier

  • Stratégie nationale suisse de la conservation, publication IUCN, Georg Éditeur, Genève 1988, 122 p. (ISBN 2-8257-0360-5).
  • La Nature, source spirituelle, préface de Nicolas Hulot, Éditions Jouvence, 2009 (ISBN 9782883537842).
  • Jacques Neirynck et Philippe Roch, OGM, pour ou contre ? Le débat, Éditions Jouvence, 2010 (ISBN 9782883538108).
  • Éoliennes, des moulins à vent ? Un chemin entre refus et démesure, Éditions Favre , 2011 (ISBN 9782828912161).
  • Dialogue avec Jean-Jacques Rousseau sur la nature. Jalons pour réenchanter le monde, Labor et Fides, coll. « Fondations écologiques », 2012 (ISBN 9782830914436).
  • Le Penseur paléolithique. La philosophie écologiste de Robert Hainard, Labor et Fides, collection « Fondations écologiques », 2014 (ISBN 9782830915044).
  • Méditer dans la nature. Se relier à l'âme du monde, Éditions Jouvence, 2015 (ISBN 9782889115884).
  • Méditer dans la nature, Éditions Jouvence, coll. « Mandalas bien-être », 2016 (ISBN 9782889116836).
  • Croissance / Décroissance, Éditions Jouvence, coll. « Concept Jouvence », 2018 (ISBN 9782889119707).

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. « Étude sur l'adénosine 3',5'-monophosphate (AMP cyclique) dans le système nerveux périphérique Roch, Philippe », sur rero.ch
  2. Philippe Roch, « Nucléaire, ça suffit », Panda Nouvelles, no 3,‎ , p. 2
  3. collectif, « Panda Club », Panda Nouvelles supplément au no1,‎ , p. 1-8
  4. a et b Département de l'intérieur et de l'agriculture Genève, Exposés et débats du colloque 84 conservation de la nature le cas genevois: possibilités et limites, Genève, Martin Leu, 31 octobre, 1er et 2 novembre 1984, 220 p., p. 109
  5. Philippe Barraud, « Energies nouvelles Les dures lois du marché », L'Hebdo,‎ , p. 71
  6. Patrick Chuard et Berne, « «Je ne suis pas un pitbull, j'aime la nature» », 24Heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le 7 février 2020)
  7. a et b « Doctorats honoris causa 2008: M. Philippe Roch », sur www.unil.ch (consulté le 7 février 2020)
  8. « Les collaborateurs | Schweizerische Vogelwarte », sur vogelwarte.ch (consulté le 12 août 2020)
  9. Michel Guillaume, « Philippe Roch: «Il est illusoire de croire que l’éolien participera grandement à la Stratégie énergétique 2050» », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 7 février 2020)
  10. « Formation de la région Morges - Aubonne », sur formationmorgesaubonne.eerv.ch, (consulté le 7 février 2020)

Liens externesModifier